Supercoupe d’Espagne : Luis Rubiales s’explique sur de possibles commissions pour Gerard Piqué et Kosmos

FOOTBALL Après des fuites concernant la Supercoupe d'Espagne et des commissions versées à la société commerciale de Gerard Piqué, le président de la Fédération espagnole, Luis Rubiales, est monté au créneau

A.H. avec AFP
— 
Luis Rubiales lors de la conférence de presse donnée ce mercredi.
Luis Rubiales lors de la conférence de presse donnée ce mercredi. — Irina R Hipolito/Shutterstock/SIPA

Oubliez Pâques, le titre de Liga ou même les affaires du roi Juan Carlos… En ce moment, en Espagne, on ne parle que de Luis Rubiales, le président de la Fédération espagnole de football (RFEF). Lundi, le média El Confidencial a rapporté, après avoir eu accès à des documents et à des échanges audio privés entre le défenseur du Barça Gerard Piqué et Rubiales, que la Fédération avait négocié une commission de 24 millions d’euros pour que Kosmos [société dirigée par Piqué] réalise l’opération.

Du coup, ce mercredi, Luis Rubiales est monté au créneau lors d’une conférence de presse : « Je suis très indigné par toutes les faussetés qui sont diffusées et très en colère que la priorité soit donnée aux mensonges au lieu du vrai problème, qui est que des informations ont été illégalement volées sur mon téléphone. » Rubiales a expliqué qu’à la suite d’une proposition de Kosmos de changer le format de la Supercoupe, plusieurs pays comme les États-Unis, le Qatar et la Chine ont été approchés jusqu’à ce que l’Arabie saoudite soit choisie.

Pas de JO pour Piqué

« Quand ils [Kosmos] viennent avec la possibilité de faire des affaires, on leur dit clairement qu’ils n’auront pas de relation économique avec la Fédération », a expliqué le dirigeant de 44 ans. S’il y a une quelconque commission, Kosmos l’aura avec l’Arabie saoudite, donc la Fédération n’a pas payé, ne paie pas et ne paiera pas un seul euro de commission à qui que ce soit pour cette opération. » Rubiales a ajouté que le contrat en question est désormais « dépassé » et a été remplacé par un autre.



Depuis deux éditions, la SuperCoupe d’Espagne se dispute avec quatre équipes, les deux premiers de Liga et les deux finalistes de la Copa del Rey. Or, selon les écoutes, si le Barça finit deuxième [alors qu’il est actuellement quatrième], Luis Rubiales toucherait une plus grosse commission. Si le club catalan ou le Real Madrid ne sont pas présents lors de ce rendez-vous, moins d’argent est versé à la Fédération.

Gerard Piqué avait de son côté assuré lundi, lors d’une conférence de presse, que « tout ce que nous avons fait est légal et il n’y a pas eu de conflit d’intérêts ». Lors des audios qui ont été dévoilés, on entendait également le défenseur du Barça demander au dirigeant d’être dans le groupe qui participait aux Jeux olympiques. Chose qu’il n’a pas obtenue.