Dans les starting-blocks

— 

« Ça va être chaud, dans les tribunes et sur la piste ! » Arnaud Dubois,

le pilote belge

des Pennes-Mirabeau donne le ton. Le Massilia BMX Race, demain et dimanche au stade d'été du Prado, est attendu impatiemment. L'événement au cours duquel se dérouleront les finales de la Coupe de France de BMX arrive pour la première fois « dans une grande ville, ça nous change de la campagne, note Manon Valentino, championne du Monde junior en 2008 et qui a intégré la catégorie Elite cette saison. Il va y avoir du public et sentir qu'on est soutenu, c'est important. Je pense que ça va être un événement énorme ici. » Et la pression ne manquera pas de faire son apparition comme l'indique Laetitia Lecorguillé, vice-championne olympique à Pékin : « Il va y avoir beaucoup de monde, les télés. En plus, moi j'ai fait mes études à Marseille, les copains vont donc venir me voir, il va y avoir un peu plus de pression que d'habitude. » D'autant que pour certains, il y aura aussi l'envie de se montrer après quelques contre-performances. « J'attends cette course avec impatience en espérant être en forme pour bien figurer après un dernier week-end difficile en Belgique », renchérit Thomas Hamon, champion de France, d'Europe et du Monde 2008, et qui voit dans l'épreuve phocéenne l'occasion idéale de se préparer pour les grosses échéances. Idem pour Lecorguillé : « Après un mois difficile en raison d'une blessure au dos, les sensations et la motivation reviennent bien. Marseille va me permettre de prendre mes marques pour la suite du Championnat d'Europe [elle occupe la tête du classement avec 2 victoires en 2 courses], ainsi que pour le Championnat et la Coupe du monde cet été. » W

S. D.