FC Barcelone – OL : Immense contre le Barça, Lyon signe son retour au premier plan en soulevant son huitième sacre européen (1-3)

FOOTBALL FEMININ Les joueuses de Sonia Bompastor se sont remises de leur précédente saison sans le moindre trophée, et retrouvent le toit de l’Europe après leur net succès (1-3), ce samedi au Juventus Stadium

Jérémy Laugier
— 
Amandine Henry a ouvert le score, ce samedi contre le Barça, grâce à une frappe incroyable de 25 mètres.
Amandine Henry a ouvert le score, ce samedi contre le Barça, grâce à une frappe incroyable de 25 mètres. — Kiko Huesca (es-ES)/EFE/SIPA
Et hop, voici donc notre sujet de retour sur ce nouveau triomphe européen de la bande à Wendie Renard. Encore merci m'sieurs dames !


 

21h40 : Allez, on vous laisse donc sur ce 8e sacre conquis par l’OL, malgré 42 % de possession de balle d’ailleurs ce soir (on vient de tomber sur cette stat inhabituelle pour l’OL). Mais Lyon avait l’équipe la plus solide, tueuse et sûre de sa force sur cette belle finale. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve en fin de soirée sur le site pour un article de retour sur cette « reconquête » lyonnaise au sommet de l’Europe. La bise.
21h30 : Wendie Renard est tout sourire : « On n’a jamais eu notre équipe au complet cette saison. La saison passée, on ne méritait pas de passer, et là on voulait continuer à écrire notre histoire. Des joueuses arrivent. A nous de garder de l’humilité ».
21h25 : Elue meilleure joueuse du match, grâce notamment à son but de malade, Amandine Henry réagit à son tour au micro de DAZN : « Cette victoire restera longtemps gravée dans ma mémoire et dans mon cœur. Avec tous les pépins physiques qu’on a pu avoir cette saison, cette reconquête est comme une apothéose ».
21h18 : Il est là le JMA pour soulever la Coupe d'Europe au milieu des joueuses. Il faut quand même remercier l’équipe masculine de lui avoir facilité son agenda ce soir en s’étant démené toute la saison pour que la 38e journée de Ligue 1 à Clermont compte pour du beurre.
21h17 : Dans 3,2,1, Wendie Renard va soulever son 32e trophée avec l’OL ! Et celui-ci a forcément une saveur particulière après cette anomalie de saison blanche en 2020-21. This is it.


 

21h12 : Ça en jette d’avoir Claudio « le roi de la classe » Marchisio pour apporter le trophée. On va vous faire vivre la cérémonie et les réactions d’après-match grâce à DAZN (réalisation impeccable durant toute la saison de Ligue des champions féminine sur YouTube d’ailleurs).


 

21h05 : Enorme réaction pleine d’émotion d’Ada Hegerberg sur DAZN : « Quelle finale, quel groupe. C’est incroyable, on n’a jamais douté de nos qualités, je suis tellement fière de ce groupe. Merci président Aulas, vous nous faites rêver, c’était pour vous ».


 

Et biiiiiiiiiiim, c’est fait, immense coup de chapeau aux Lyonnaises ! Elles sont allées au bout de leur « reconquête », comme elles s’étaient accordées à l’appeler. Huitième sacre depuis 2011, quelle incroyable régularité…


 

90e+7 : +7 : Enoooooorme, la dernière occase est pour l’OL : en contre-attaque, Le Sommer sert parfaitement Hegerberg, qui place une belle volée du gauche, que Panos accompagne sur son poteau droit. Ça va le faire hein, on vous l’avait dit.
90e+5 : +5 : Perso, je vous annonce que je suis serein. Le Barça n’a plus vraiment d’occase.


 

90e + 5 : + 5 : Kylian Mbappé prolonge officiellement au PSG, mais ça, le public du Juventus Stadium s’en cogne pas mal pour le moment. L’OL est à deux minutes du bonheur.

 

90e : On allait vous dire assez sereinement que ça allait le faire. Puis le temps additionnel est passé par là : 7 minutes donc !
86e : Et allez, encore Selma Bacha qui effectue un retour défensif déterminant en pleine surface pour empêcher Oshoala de venir défier Endler en un contre un. Elle n'était donc pas dans l'équipe type de D1 cette saison, OK.
83e : Quel raté XXL de Crnogorcevic !!!!! L'attaquante du Barça était totalement seule au deuxième poteau mais elle ne cadre pas. Très mauvais placement de Perle Morroni, tout juste entrée en jeu, sur le coup. Ca commence à sentir bon quand on voit pareil raté empêchant Barcelone de revenir au score.
81e : Au tour de Cayman et Morroni de rentrer en jeu, à la place de Mbock (à bout physiquement) et Cascarino. Ça tient bon, grosse solidarité défensive côté OL.
77e : 98e service en or de la compétition pour Selma Bacha et sa patte gauche, qui trouve parfaitement Wendie Renard au deuxième poteau, cette fois sur coup franc. Mais malheureusement, la capitaine lyonnaise écrase sa reprise et ne cadre pas.
75e : Oooooh la frayeur pour Endler, mais Ohoala ne cadre pas de la tête, pourtant bien seule en pleine surface pour ajuster son geste. La Nigériane était finalement signalée hors jeu sur le coup, donc pas trop de panique (pour le moment).
72e : Ça y est, Eugénie Le Sommer rentre à la place de Melvine Malard, qui aura fait son match, pour la première finale de C1 de sa carrière en tant que titulaire.
71e : Quelle course invraisemblable encore de Selma Bacha, qui lance la contre-attaque avec un astucieux relais sur Ada Hegerberg. Mais elle finit son action toute seule et bloquée par la défense du Barça. Autant vous dire qu’elle commence à être cramée et qu’elle est restée quelques secondes au sol après une telle débauche d’énergie.
67e : Gros coup de coude (probablement involontaire) de Crnogorcevic derrière la tête de Macario. La jeune Américaine est bien sonnée mais elle devrait garder sa place. Eugénie Le Sommer est sur le point de remplacer Melvine Malard par contre.
60e : Juste derrière, l’excellente Néerlandaise Lieke Martens entre en jeu pour le Barça, tout comme Ana Maria Crnogorcevic. Coaching résolument offensif.
59e : Incroyaaaaaaaable ! La milieue du Barça Guijarro profite d’un ballon récupéré au niveau de la ligne médiane dans les pieds de Macario, après une passe pas évidente à gérer de Wendie Renard. Guijarro tente directement un lob de plus de 40 mètres. Le geste est sublime, et Endler battue, mais le ballon percute la barre transversale. Quel coup de chaud, et le but d’Henry a failli être effacé dès le même match de la course au prix Puskas. Ce match est un régal, qu’on se le dise.


 

52e : Arf, contre-attaque bien menée côté lyonnais mais frappe beaucoup trop enlevée de Cascarino à la conclusion. Bien dommage de ne pas faire encore plus mal à cette équipe du Barça dans ce début de deuxième période.
50e : Pas grand-chose à signaler jusque-là, l’OL a pas mal repris son match, à l’image de cette opportunité conclue par une frappe trop molle de Malard directement sur Panos.
Et hop, on y retourne, Lyon est à 45 minutes d’un huitième sacre européen ! A noter qu'à la pointe de l'attaque du Barça, la Nigériane Oshoala a remplacé Hermoso dès la reprise.
Allez, on vous laisse quelques minutes pour cette mi-temps, avec un papier récent sur la saison d’Amandine Henry, qui a quand même signé LE but de cette Ligue des champions, et en finale qui plus est. A tout vite.


 

Et c’est la pause à Turin. Chapeau mesdames ! On s’y attendait complètement au vu de l’affiche mais on se régale. Zéro temps mort et très gros niveau de jeu sur cette première période que les Lyonnaises ont parfaitement gérée, tant niveau temps forts que temps faibles.
45e + 2 : + 2 : Wah l’énorme tacle d’Hegerberg. Sa débauche d’énergie est incroyable mais elle prend un jaune bien orangé sur le coup. Ça serait quand même ballot de ternir cette première période quasi-parfaite.
41e : La voilà la réaction du Barça ! Joli centre de Graham Hansen et Putellas réduit l'écart d'une jolie reprise en pleine surface. Attention à bien finir cette mi-temps.


 

39e : Olala elle fait vivre un de ses calvaires à Graham Hansen, la petite Selma Bacha. La latérale remporte absolument tous ses duels jusque-là.
36e : Pfiouuuuuu parade de Panos sur une belle frappe enroulée d’Hegerberg. Dire qu’on a failli avoir droit à la même boucherie qu’en 2019 sur ce coup, face à une équipe désormais archi-intouchable en Liga (30 victoires en 30 matchs cette saison).
33e : Waaaaaaaah le troisième but lyonnais ! Personne n'imaginait ce scénario comparable à la finale de 2019 (4-0 pour l'OL à la pause, 4-1 au final). Grosse boulette de l'ancienne Parisienne Paredes, qui permet à Malard de servir Hegerberg. Centre parfait en première intention de la star lyonnaise, et Catarina Macario y va de son petit but avec un peu de réussite, seule au deuxième poteau. Le Barça couuuuuuuuule vraiment là.


 

32e : Superbe pressing de Macario, qui glisse la balle à Hegerberg. Mais pas de 3e but en 3 occases pour l’OL, puisque la Norvégienne balance sa lourde frappe largement au-dessus après des passements de jambes.
29e : Sixième but dans une finale de Ligue des champions pour Ada Hegerberg donc. A 26 ans et après quasiment deux ans d’absence sur blessures. Voilà voilà…
28e : Quand même mignon à souhait ce premier but d’Amandine « Stevie G. » Henry, surtout sous cet angle.


 

23e : Goooooooooooooooooooooooooooooal d’Ada Hegerberg ! Quelle monstrueuse connexion sur le côté gauche avec Melvine Malard qui lance sa meilleure amie Selma Bacha. Le centre de la latérale gauche est comme téléguidé pour la tête de la Norvégienne, qui se faufile dans la défense catalane pour signer un nouveau coup de tête clinique, comme au Parc des Princes. Quelle leçon de réalisme ! Et une 9e passe dé au passage pour Bacha dans cette C1.


 

15e : Il y a eu le feu à nouveau sur le but d’Endler. Selma Bacha signe un retour héroïque, et à la limite du penalty, pour revenir sur Hermoso qui avait un but tout cuit pour elle. La réaction du Barça est spectaculaire.
14e : Gros coup dur pour l’OL puisque Ellie Carpenter, victime d’une blessure au genou gauche. Elle quitte le terrain sur civière et doit céder sa place à Kadeisha Buchanan. Le plus gros souci, c’est que ça décale Griedge Mbock à un poste de latérale droite avec lequel elle n’est pas hypra à l’aise. A surveiller tout ça.
10e : Ouille, le Barça n’a pas mis longtemps à réagir. Ellie Carpenter est touchée au genou gauche, l’OL est à 10 donc et les Catalanes en profitent pour se créer leur première grosse occase. Heureusement Endler veille et signe une parade devant Hermoso.
6e : Pouuuuuuuuuuuuuuuh, c’est quoi ce but de maboulos d’Amandine Henry ?????? La milieue lyonnaise gratte la balle dans les pieds de la Ballon d'or Alexia Putellas (excusez du peu) au prix d’un tacle rageur côté gauche, à une trentaine de mètres. Elle se relève et balance une immense frappe de 25 bons mètres en pleine lulu de Panos. Quel régal, faites-vous plaisir sur les images ci-dessous (et plus que jamais coucou Corinne Diacre évidemment).


 

4e : Très bon début de match des Lyonnaises, capables de récupérer le ballon bien haut. Franchement c’est rassurant.
2e : Ouuuuh, elle est là Selma Bacha, super coup franc de près de 30 mètres, ça ne passe pas si loin que ça de la lucarne de Panos.
1re : Bon, 45 secondes de jeu et premier très gros choc avec Bonmati qui intervient en retard sur Horan. L’Américaine se relève, mais sacrée intensité d’emblée.
C'est parti ici !
18h55 : On s'en doutait un peu, mais le Juventus Stadium risque clairement d'être pro-Barça ce soir, au vu du rapport de forces en présence dans les tribunes.
18h50 : Côté Barça, c’est exactement l’équipe attendue aussi. Pas de Lieke Martens dans le onze de départ, on verra sans doute la Néerlandaise en cours de finale.


 

18h45 : Rebonjour tout le monde, bienvenue sous les 40°C à Turin. Non, en vrai, on vous live ce match depuis Lyon. Franchement ça s’annonce passionnant aujourd’hui. Voici comme prévu la compo lyonnaise, sans la moindre surprise : On aura par exemple droit au trio Cascarino-Malard-Hegerberg devant.


 

12 h : Bon ap' à toutes et à tous. A sept heures du coup d’envoi, voici un peu de lecture pour flâner sur votre transat cet aprem. On vous a préparé trois sujets sur cette finale de Ligue des champions, avec l’interview de Selma Bacha, l’apport de Sonia Bompastor sur le banc de touche, et « la force mentale » dont a fait preuve l’OL pour passer au-dessus d’une nouvelle série noire de blessures cette saison. A tout bientôt !






 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Et voilà qu’on se retrouve, après une année d’hibernation, pour un rendez-vous classique de la fin mai : la finale de la Ligue des champions féminine en présence de l’OL. Car la stat qui tue est là : les Lyonnaises vont participer, ce samedi (19 heures) à Turin, à leur 10e finale sur… les 13 dernières éditions de l’épreuve reine en Europe. Un « waouh » s’impose n’est-il pas ? Mais pour la première fois, ou presque, on a envie de dire que le septuple champion d’Europe n’est pas nécessairement favori contre le FC Barcelone, tant le club catalan monte en puissance. Tenant du titre, avec dans ses rangs la dernière Ballon d'or Alexia Putellas, le Barça vient d’être sacré champion d’Espagne avec 24 points d’avance sur la Real Sociedad (2e), et pas moins de 5,3 buts inscrits en moyenne ! Ça sent donc la très grosse opposition, et un dénouement beaucoup plus indécis que lors de la finale de 2019 opposant déjà l’OL au Barça, lorsque avait inscrit un triplé dans la première demi-heure pour flinguer tout suspense (4-1). Allez, on a hâte de vous retrouver, à partir de 18h45, pour vivre tout ça ensemble. A noter que mises à part Amel Majri et Dzsenifer Marozsan, gravement blessées au genou, l’effectif lyonnais à disposition de Sonia Bompastor sera (enfin) au complet. On se capte sans faute en fin d’après-midi par ici pour les compos les amis. Profitez bien du sunshine d'ici-là.

>> Pour vibrer avec nous devant ce choc européen Barça-OL, rendez-vous par ici dès 18h45, avec un coup d’envoi à 19 heures…