NBA : Le champion en titre Milwaukee éliminé à Boston, le finaliste Phoenix lui aussi au tapis

BASKET Les Milwaukee Bucks ne conserveront pas leur titre NBA. Ils ont été battus par les Boston Celtics dans le septième match de la demi-finale de conférence Est. Phoenix est également éliminé

N.S. avec AFP
— 
Giannis Antetokounmpo et les Milwaukee Bucks sont restés impuissants dans le septième match de leur demi-finale de Conférence Est à Boston, dimanche soir.
Giannis Antetokounmpo et les Milwaukee Bucks sont restés impuissants dans le septième match de leur demi-finale de Conférence Est à Boston, dimanche soir. — Adam Glanzman / AFP

Les deux finalistes NBA de l’an dernier, Milwaukee et Phoenix, sont au tapis, à l’issue des matchs 7 des demi-finales de conférence. Champion en titre, Milwaukee a subi la loi de Boston. L’histoire ne plaidait pas en faveur des Bucks : les trois fois où ils avaient affronté les Celtics dans un septième match, ils s’étaient inclinés (1974, 1987, 2018). La quatrième confrontation n’a pas dérogé à la règle. Et pour la première fois dans cette série si serrée, il n’y a pas eu photo (109-81).

Poussé par un TD Garden en fusion, Boston est parvenu à faire la différence aux tirs à longue distance et Grant Williams, habituel second rôle, a réussi le meilleur match de sa carrière (27 points, 7/18 à 3 points). Dans son sillage, Jayson Tatum (23 points, 8 passes) et Jaylen Brown (19 points, 8 rebonds) ont répondu présent. La star des Bucks Giannis Antetokounmpo n’a shooté qu’à 10/26, finissant tout de même avec 25 points, 20 rebonds et 9 passes. Les Celtics, qui visent un 18e titre record en NBA, ont rendez-vous avec le Heat de Miami en finale de la conférence Est.

A l’Ouest, et c’est aussi une surprise, plus grosse encore, compte tenu du fait que Dallas restait sur neuf défaites à Phoenix : les Mavericks ont concassé et humilié les Suns (123-90), passés complètement à côté de ce septième match décisif, tétanisés par l’enjeu.

« La pire performance » des Suns

La meilleure équipe de saison régulière, que beaucoup pensaient être la plus armée collectivement pour le titre, a tout simplement « livré sa pire performance pour son match le plus important », a déploré le coach Monty Williams. Et en face, Luka Doncic a encore été exceptionnel (35 points, à 12/19, 10 rebonds) pour le plus grand rendez-vous de sa jeune carrière, qui en appelle forcément d’autres à 23 ans.

Dallas défiera les Warriors de Stephen Curry et Klay Thompson (champions en 2015, 2017, 2018), pour tenter de renouer avec la finale, onze ans après leur seul sacre obtenu contre Miami.