Mondial 2022 : L’objectif des Bleus, « c’est au moins le dernier carré » assure Noël Le Graët

FOOTBALL Noël Le Graët, le président de la FFF, s’est exprimé dans « L’Equipe » ce dimanche. Il a notamment évoqué l’équipe de France et l’éventuelle succession de Didier Deschamps

N.S.
— 
Didier Deschamps et Noël Le Graët lors du tirage au sort du Mondial 2022, le 1er avril 2022 à Doha, au Qatar.
Didier Deschamps et Noël Le Graët lors du tirage au sort du Mondial 2022, le 1er avril 2022 à Doha, au Qatar. — Franck Fife / AFP

Forcément, quand on est champion du monde sortant comme l’équipe de France, on ne peut pas se contenter de faire de la figuration. Pour Noël Le Graët, les choses sont claires avant le prochain Mondial au Qatar. « On veut défendre notre titre, lance le président de la Fédération française de football (FFF) dans L'Equipe, ce dimanche. Mais l’objectif, c’est au moins le dernier carré, comme d’habitude. »

En poste depuis 2012, Didier Deschamps verra son contrat expirer au terme de cette compétition. Le Graët réaffirme qu’il n’entend pas le prolonger d’ici là, mais que cela n’enlève en rien l’autorité que « DD » peut avoir sur son groupe. « Didier n’a pas besoin de ça. On se verra à la fin de la compétition pour voir s’il a envie de continuer », juge le dirigeant breton.

L’ombre de Zidane au-dessus de l’équipe de France

Et si l'« envie » n’est plus là (ou que la Coupe du monde est un nouvel échec, après l'Euro 2021), une grande silhouette chauve planera au-dessus des Bleus, celle de Zinédine Zidane. « Zidane a montré à Madrid qu’il avait des qualités qu’on imaginait à peine, glisse « NLG ». Dans l’esprit des Français, il peut être un successeur. Mais ce n’est pas mon objectif. On verra. Si Didier et moi, on se sépare, il fera sûrement partie des options. »

A moins que Zizou n’explore d’autres pistes. « Zidane va peut-être prendre le PSG », lâche ainsi Le Graët, en toute décontraction.