Stade Rennais – Metz : « On n’est encore pas une grande équipe »… Genesio un brin tatillon, non ?

FOOTBALL Dimanche, le Stade Rennais a encore planté six buts pour atomiser le FC Metz 6-1 et remonter sur le podium de la Ligue 1

Camille Allain
— 
Le débrief express de Stade Rennais-FC Metz (6-1) — 20 Minutes

Un triplé de Serhou Guirassy, un doublé de Martin Terrier et un dernier d’Hamari Traoré. Dimanche, le Stade Rennais a encore rappelé à la Ligue 1 que son attaque de feu n’était pas près de s’éteindre. Auteurs d’un excellent match dimanche, les Rennais ont retourné le FC Metz sur un nouveau score fleuve : 6 à 1. Ajoutez-y deux poteaux et un but refusé pour hors-jeu et vous aurez une idée de la fessée que les joueurs de Bruno Genesio ont collée aux Lorrains dimanche. En s’imposant avec la manière, le Stade Rennais a repris, au moins provisoirement la deuxième place de la Ligue 1. Il s’est aussi adjugé la place de meilleure attaque de Ligue 1 avec l’hallucinant nombre de 63 buts inscrits en 29 matchs. Messi, Mbappé, Neymar et consorts n’en ont marqué que 59.

Un dimanche de rêve pour Bruno Genesio ? Oui et non. Le coach du Stade Rennais a reconnu qu’il « craignait beaucoup ce match ». « On avait joué jeudi un match très intense jeudi. C’est difficile de se remobiliser, surtout après une élimination. Les joueurs et le groupe m’ont agréablement surpris », a lâché Pep Genesio après la rencontre, sans pour autant basculer dans l’euphorie. Pire, l’ancien entraîneur de l’OL s’est même fendu d’une sortie inattendue en réponse à une question portant sur le but concédé par son équipe en fin de rencontre alors qu’elle menait 6-0.

« Ce but, il n’est pas anecdotique. Il me met en colère. Notre fin de match n’est pas en adéquation avec une grande équipe donc on n’est encore pas une grande équipe. C’est notre marge de progression peut-être. Parce que le Bayern Munich, Manchester City, Liverpool, le Real dans un match comme ça, ils ne prennent pas de but et ils continuent d’attaquer pour en mettre un septième voire un huitième voire un neuvième, voire un dixième s’ils peuvent », a lancé Genesio après le match.

Sans se montrer critique avec ses joueurs qu’il a félicités, le coach rouge et noir s’est expliqué face à la presse. « Bien sûr que c’est peut-être un peu pointilleux ce que je dis, mais je pense qu’on a encore une marge de progression dans ce domaine ». Précisons quand même que lorsque ce but a été marqué, l’effectif rennais sur la pelouse s’était nettement rajeuni avec l’entrée de plusieurs jeunes issus du centre de formation, dont un qui fêtait sa première entrée en Ligue 1 à tout juste 17 ans.

En attendant le choc entre l’OM et l’OGC Nice ce soir à 21 heures, le Stade Rennais est seul deuxième de Ligue 1. A treize points d’un PSG qui semble intouchable, alors même qu’il enchaîne les piètres prestations. Au soir de la 29e journée, Rennes ferait pourtant un si beau champion.