Liga : Le Real Madrid torpille la Real Sociedad avant de retrouver le PSG, avec d’excellents Benzema et Camavinga

FOOTBALL Les Madrilènes ont aisément dominé la formation basque de la Real Sociedad (4-1) samedi soir, quatre jours avant de recevoir Paris en 8es de finale retour de Ligue des champions

N.S. avec AFP
— 
Eduardo Camavinga a signé l'égalisation du Real Madrid face à la Real Sociedad samedi soir. Les Madrilènes l'ont finalement emporté (4-1).
Eduardo Camavinga a signé l'égalisation du Real Madrid face à la Real Sociedad samedi soir. Les Madrilènes l'ont finalement emporté (4-1). — Irina R Hipolito / Sipa

C’est le moral gonflé à bloc que le Real Madrid va attendre le PSG, mercredi en 8es de finale retour de la Ligue des champions, après la courte défaite de l’aller (1-0). Pendant que les Parisiens chutaient à Nice (1-0), les Madrilènes ont largement dominé la Real Sociedad (4-1) samedi soir, pour consolider leur place de leader de Liga, huit points devant le FC Séville.


Après avoir concédé l’ouverture du score par Mikel Oyarzabal sur penalty (10e), les hommes de Carlo Ancelotti ont frappé par Eduardo Camavinga (40e), Luka Modric (43e), Karim Benzema sur penalty (75e) et Marco Asensio (79e). « Ce match nous donne énormément d’enthousiasme pour celui de mercredi, a lâché l’entraîneur italien. C’est l’intensité que l’on doit avoir, celle qui plaît au public. Et on peut le refaire, bien sûr. En jouant comme ça, on a davantage de chances de réussir. »

Benzema tout près de Di Stefano

Benzema a failli marquer l’Histoire de la Maison blanche ce samedi soir, mais deux buts ont été annulés pour hors-jeu. « KB9 » devra encore attendre pour déloger Alfredo Di Stéfano du podium des meilleurs buteurs du club : il n’est plus qu’à deux réalisations de la légende hispano-argentine (306 buts contre 308).

Quant à son compatriote Camavinga, il a parfaitement assuré, au-delà de son but, en l’absence de Toni Kroos (touché aux ischio-jambiers de la jambe gauche) et à la vue de celle de Casemiro, suspendu contre Paris.

« Il sait l’importance qu’il a dans cette équipe, a indiqué Ancelotti, qui avait préféré le Français à Fede Valverde dans son équipe de départ. J’en ai discuté avec lui ces dernières semaines. Je crois que sa place est plutôt à côté de Casemiro plutôt qu’à la place de Casemiro, mais il peut faire les deux, sans problème. » Rendez-vous mercredi face au PSG, donc.