Super Bowl 2022 : Les L.A. Rams remportent le sacre grâce à Kupp et Donald... Le match éclipsé par la mi-temps d'anthologie...

LIVE A domicile, les Rams ont dominé les Bengals de Cincinnati 23-20 et remporté le premier Super Bowl pour Los Angeles depuis 1984

Philippe Berry
— 
Joe Burrow des Bengals encaisse son 6e sack lors du Super Bowl.
Joe Burrow des Bengals encaisse son 6e sack lors du Super Bowl. — Keith Birmingham/AP/SIPA

L'ESSENTIEL / Rams 23 - 20 Bengals

  • Les L.A. Rams défient les Cincinnati Bengals, dimanche soir, lors du Super Bowl.
  • Le match se déroule à Los Angeles au SoFi stadium, le stade le plus cher du monde, qui a coûté près de 6 milliards de dollars.
  • Le spectacle sera total, avec une mi-temps 100% hip hop avec Snoop Dogg, Dr Dre, Kendrick Lamar, Eminem et Mary J Blige.

A LIRE

4h30 : Ce live est terminé

Merci à ceux qui ont veillé et passé ce grand moment avec nous. C'était mon premier Super Bowl, et le spectacle en a mis plein les yeux, surtout avec cette mi-temps d'anthologie.

>> Le sport continue sur 20 Minutes avec les JO, c'est par ici

4h10 : Cooper Kupp homme du match

8 réceptions, 92 yards, 2 TD. Il s'est réveillé et a porté LA sur le 4th down du dernier drive. Mais Aaron Donald avec 2 sacks a encore prouvé qu'il était l'un des meilleurs défenseurs de la NFL.


 

4h00 : Les RAMS CHAMPIONS NFL

Fin de match au couteau, et Aaron Donald qui vient sacker Joe Burrow (son 7e sack). Les espoirs des Bengals s'arrêtent, ils sont trop loin pour tenter un field goal. Les confetti tombent sur la pelouse, Los Angeles remporte son premier Super Bowl depuis 1984, avec une équipe de mercenaires. Mais Joe Burrow et Ja'marr Chase ont montré qu'ils formaient un duo d'avenir. Il ne reste plus qu'aux Bengals à s'acheter une offensive line pour défendre Burrow.

3h55 : TOUCHDOWN LA, les Rams repassent devant, fin de match folle

 

3h40 : Les Rams se rappellent que Kupp est là

Back to basic: fais la passe à Kupp. Sur un 4th down, puis les deux actions suivantes. Allllez.

3h35 : Ca va se jouer dans le money time, toujours 20-16 Bengals, 6'13 à jouer

Les deux équipes ont tous leurs time outs, on entre dans la partie d'échecs finale. Stafford va-t-il se réveiller?

3h30 : Mixon fait beaucoup de bien aux Bengals au sol

Le running back en est à 13 carry pour 68 yards et soulage Burrow en ce moment.

3h20 : Burrow continue d'encaisser, 6e sac

Va-t-il battre son record de 9 des playoffs? Mais il encaisse et se relève sans trop de casse.

3h10 : Burrow se fait secouer, 4e sack

Après Aaron Donald, c'est 2 sacks consécutifs sur Burrow, quasi repoussé dans l'end zone. Le punt soulage.

3h05 : On les oubliait presque, les cheerleaders sont là

Et elles s'appellent les Ben-gals, ha ha (gals = filles).


 

2h55 : Les Rams recollent à 4 points

Enfin un drive propre, field goal sans trembler, Rams 16-20 Bengals. Cet essai de conversion à 2 points raté pourrait coûter cher aux Rams.

2h50 : Aaron Donald est un tank

Personne ne l'arrête et il vient sacker Burrow.


 

2h40 : Stafford fait un match dégueulasse, 2e interception, les Rams se font punir

Ils ont trop dansé ou quoi à la mi-temps? Les Bengals récupèrent la possession, field goal, 20-13 Cincinnati, merci.

2h35 : Joe "Franchise" Burrow écrit sa légende, touchdown de 75 yards

C'est encore Higgins, et la moitié gauche du stade des fans des Bengals est en train d'éteindre les fans des Rams. Cincinnati passe devant 17-13.


 

2h30 : 50 Cent en guest

Comme s'il n'y avait pas déjà pas assez de niveau.


 

2h25 : On a vécu une mi-temps mythique

Première fois en 50 ans que la NFL accueille enfin du hip hop, il était temps. Dr Dre et Snoop Dog sont venus en voisin, le stade a hurlé pour 50 Cent en invité surprise, Mary J Blige a donné de la voix Kendrick Lamar a fait dansé le stade, ma tribune vibrait tout en haut, Eminem ne s'est pas perdu (sorry).




 

1h50 : Petite pub Doritos sympa

La jungle en mode beat box, pour les chips qui vous font les doigts tout rouges.


 

1h45 : Et Stafford fait n'importe quoi, interception Bengals

Matty est en général un QB sérieux, mais il s'enflamme une fois par match, comme ici, où il balance un hail mary de 50m alors qu'il n'y a aucune raison. Pick up des Bengals.


 

1h40 : Danny Trejo, trésor national de LA

L'acteur, né à Echo Park (le coin des hipsters avec Silverlake aujourd'hui) est présent.


 

1h30 : Papapapa Joe Burrow répond à Stafford, TOUCHDOWN Bengals

Il trouve Higgins dans le coin gauche de l'end-zone, les Bengals reviennent à 3 points.


 

1h25 : Si tu es un people et que tu n'est pas au stade, tu as raté ta vie

Entre Hollywood et les athlètes retraités, il y a du joli monde.


 

1h20 : La conversion à 2 pts ratée, 13-3 Rams

Les Rams ont tenté, les Rams ont raté et on bien failli se faire punir derrnière.

1h20 : Et le second touchdown des Rams, la défense des Bengals à l'ouest

Stafford a trop d'options, cette fois c'est pour Kupp qui n'a pas à forcer son talent. Il va falloir se réveiller Cincinnati.


 

1h10 : Field goal pour les Bengals, qui reviennent

Dommage, ils n'ont pas concrétisé dans l'end zone et se contentent d'un field goal après cette merveille de passe juste avant. 7-3 Rams.

1h10 : Mais quelle action de fou, Burrow pour Chase

Ils étaient ensemble à la fac LSU et se trouvent les yeux fermés sur une passe de 46 yards, Ja'marr Chase parvient à réceptionner d'une main. Enorme.


 

1h05 : Inglewood en pleine gentrification

Pendant longtemps, il y a avait juste le Forum, la salle historique NBA avant le Staples. Mais l'arrivée du stade de foot, puis de la nouvelle salle des Clippers en construction font flambler l'immobilier. C'est une manne pour ceux qui sont proprioétaires, mais 2/3 des habitants d'Inglewood sont locataires, et les loyers flambent. C'est la gentrification d'une banlieue historique afro-américaine/latino.


 

1h00 : Les people sont là

On a aperçu sur l'écran géant: LeBron, Jay-Z, Kevin Hart, Chris Tucker, Charlize Theron, notamment. This is LA.


 

0h50 : TOUCHDOWN pour les Rams, combinaison parfaite

Sur le drive, Stafford trouve d'abord Kupp pour une progression de 20 yards. Puis c'est Odell Beckam Jr qui réceptionne dans l'end zone. Le kick est good, 7-0 LA.


 

0h42 : Les Bengals tentent le 4th down, mais la défense de LA ne recule pas

C'est assez couillu le 4th down d'entrée sur la ligne médiane pour 1 yard. Mais Jones et la défense des Rams tient bon, LA récupère le ballon.

0h35 : La défense des Bengals sort les griffes

3 essais et puis s'en va, Stafford éteint par les Bengals sur son premier drive. Petit punt derrière. Joe Burrow arrive.

0h30 : The Rock chauffeur de salle

Les basses des speakers font trembler la tribune, The Rock chauffe le stade et ça envoie.


 

0h25 : Un hymne sans fausse note par une chanteuse country

La star-spangled banner est l'un des hymne les plus durs à chanter, il faut monter haut haut pour la note finale, et Mickey Guyton, une chanteuse country afro-américaine, a tout donné.


 

0h15 : Grosse pression pour Joe Burrow

C'est sa 2e saison NFL, il a 25 ans, va-t-il survivre à la défense des Rams? Il va falloir lancer très vite, sous les 2,5 secondes.


 

0h05 : Quelques photos d'ambiance

Je live surtout sur Twitter pour l'isntant pour les photos et vidéos, voici un petit aperçu. A un 1 km du stade, les locaux vendent la place de parking pour 300$, ça sent bon le street dog partout (hot dog bacon), il faut chaud, on va vivre un après-midi de feu.


 

0h00 : Let's goooooooo

Je suis installé au SoFi stadium, un vaisseau spatial XXL digne d'Hollywod, avec un écran géant qui semble flotter au-dessus de la pelouse. Il fait 27° à LA mais la petite brise sous le toit est parfaite.


 

Près de 40 ans que L.A. attend ça. Après une longue traversée du désert sans équipe NFL, Los Angeles espère faire comme Tampa Bay l’an dernier et remporter le Super Bowl à domicile. Au SoFi stadium d’Inglewood, les Rams de Matthew Stafford et Cooper Kupp défient les Bengals du jeune quarterback Joe Burrow et de son compère universitaire Ja’marr Chase. Sur le papier, les Rams sont favoris, principalement car la ligne offensive de Cincinnati risque d’avoir beaucoup de mal à protéger Burrow face au monstre défensif Aaron Donald. Mais après deux défaites en 1982 et 1987, les Bengals ont réussi des comebacks incroyables lors des playoffs et veulent faire mentir les bookmakers une dernière fois.

Comment souvent, le sport est loin d’être le seul intérêt de ce Super Bowl. Dans un stade futuriste à demi enterré de près de 6 milliards de dollars, 100.000 spectateurs auront la chance d’assister à l’un des half-time show les plus attendus de l’histoire avec les bad boys du westside Snoop Dogg, Dr Dre et Kendrick Lamar, accompagnés d’Eminem et Mary J. Blige. A la télévision, 100 millions d’Américains découvriront des pubs très attendues, mais aussi la première bande-annonce de la série Lord of the Rings d’Amazon.

 

>> Rendez-vous à partir de minuit pour suivre cette nuit de folie