RC Lens : La préfecture abroge des interdictions de stade jugées trop restrictives

JUSTICE Suite à l’envahissement de terrain lors du derby contre Lille le 18 septembre, plusieurs supporters du RC Lens avaient été interdits de stade et devaient pointer au commissariat jusqu’à quatre fois par jour

20 Minutes avec AFP
— 
Des supporters du RC Lens envahissent la pelouse lors du derby contre Lille
Des supporters du RC Lens envahissent la pelouse lors du derby contre Lille — FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Assouplissement général. La préfecture du Pas-de-Calais a annoncé jeudi abroger des interdictions administratives de stade (IAS) « trop générales » qui obligeaient des supporteurs lensois à pointer au commissariat pour chaque match de L1, L2 ou de l’équipe de France, sanction contestée par leur avocat.

Ces supporteurs, impliqués dans les débordements lors du derby Lens-Lille le 18 septembre en Ligue 1, devaient aussi, pour certains, pointer pour l’ensemble des matchs des équipes de jeunes du RC Lens et, pour d’autres, pour tous les matchs de championnat de France impliquant une équipe professionnelle.

Des interdictions de stade trop restrictives

Le préfet du Pas-de-Calais a reconnu « que les interdictions administratives de stade », signés par le sous-préfet de Lens, « avaient une portée trop générale sur le nombre de matchs concernés ».

« Il les abroge aujourd’hui même et en reprendra d’autres, moins restrictives. L’objectif recherché est de garantir un bon déroulement des matchs de football sans trouble à l’ordre public », est-il ajouté.

« En général, lorsque le pointage est décidé, c’est uniquement pour les matchs professionnels masculins du club soutenu », a expliqué à Me Pierre Barthélémy, qui défend une dizaine de ces supporteurs. « Là, c’est la première fois que je vois ça (…) C’est une mesure qui n’a pas du tout été réfléchie. »