Tour de France : Un départ à Bilbao avec les trois premières étapes au Pays basque en 2023

CYCLISME Les coureurs traverseront la frontière à Irun lors de la troisième étape pour rejoindre l’Hexagone

C.C. avec AFP
— 
Julian Alaphilippe, le champion du monde français
Julian Alaphilippe, le champion du monde français — Marco BERTORELLO / AFP

Le coup d’envoi du Tour de France 2023 sera donné à  Bilbao. C’est la deuxième fois de son histoire que la Grande Boucle s’élancera du Pays basque, trente-et-un ans après l’édition 1992 qui avait débuté par un prologue à Saint-Sébastien. A Bilbao, la course commencera par une étape en ligne de 185 kilomètres, qualifiée de « très exigeante » par ses concepteurs.



Le lendemain, la course partira de Vitoria et rejoindra au bout de 210 kilomètres Saint-Sébastien, site de la principale course d’un jour organisée dans la péninsule ibérique (Clasica San Sebastian). Le 3 juillet, le Tour prendra la direction de la France en partant d’Amorebieta pour une destination qui n’a pas été dévoilée. ASO, organisateur de l’épreuve, a seulement précisé que le passage de la frontière se ferait à Irun.

Départ à Copenhague cette année

Les trois capitales des provinces formant la communauté autonome du Pays basque seront villes-étapes : Bilbao (capitale de la Biscaye), Vitoria (Alava) et Saint-Sébastien (Guipuzcoa). Le Pays basque fut la première région de l’État espagnol à recevoir une étape du Tour de France dès 1949 (victoire de Louis Caput à Saint-Sébastien) puis à accueillir le Grand Départ, en 1992, à Saint-Sébastien, où Miguel Indurain, venu en voisin, avait revêtu le maillot jaune. Indurain, Navarrais établi près de Pampelune, est l’un des quatre coureurs qui détient le record des cinq victoires dans le Tour.

Après deux éditions partant de l’Hexagone (Nice en 2020, Brest en 2021), le Tour s’élancera en juillet prochain de Copenhague, pour un Grand Départ inédit au Danemark.