Open d’Australie : Novak Djokovic a-t-il menti dans sa déclaration à l’aéroport de Melbourne ?

TENNIS Selon les médias locaux, la police enquête sur la localisation du numéro 1 mondial avant son vol pour rejoindre Melbourne

J.L. avec AFP
— 
Open d'Australie: Djokovic toujours sous la menace d'une expulsion du territoire — 20 Minutes

A chaque jour son délicieux rebondissement sur l’affaire Djokovic. Alors que le numéro 1 mondial s’entraîne désormais sur les courts de l’Open d’Australie en attendant de savoir à quelle sauce il va être mangé d’ici le tirage au sort jeudi, date à laquelle on peut estimer que le gouvernement aura tranché sur son sort, The Herald Sun fait état de nouvelles révélations.

Le tabloïd australien du groupe Murdoch révèle document à l'appui que la police australienne enquêterait sur un possible mensonge de Novak Djokovic dans le formulaire qu’il a remis aux douanes à son arrivée à Melbourne. Selon le quotidien, le Serbe aurait coché « non » à la question « Avez-vous voyagé lors des 14 jours précédant votre arrivée en Australie », alors même qu’il aurait dû être en Espagne depuis le 22 décembre.

Or la star a été prise en photos le 25 décembre à Belgrade en train de jouer au tennis dans la rue, avant de prendre la direction du sud de l’Espagne, d’où Djoko a décollé pour Melbourne via une escale à Dubaï le 4 janvier. Le dit document aurait été rempli intégralement par Tennis Australia en amont, selon le camp du Serbe. Bref, on cherche la petite bête un peu partout, alors qu’un porte-parole du ministère de l’immigration cité par The Age estime ce matin « qu’il serait inapproprié de faire un commentaire » sur la décision à venir du gouvernement. La même source sous-entend clairement que la situation n’évoluera pas mardi.