OM – Cannet-Rocheville : Malgré son triplé, Arek Milik veut marquer « plus de buts »

FOOTBALL L’Olympique de Marseille a battu 4 buts à 1 les amateurs de Cannet-Rocheville grâce à un triplé d’Arek Milik, mais le polonais est loin d’être rassasié

Adrien Max
— 
Milik, auteur d'un triplé en Coupe de France.
Milik, auteur d'un triplé en Coupe de France. — Clément Mahoudeau / AFP
  • L’OM a rempli son contrat en se qualifiant pour les 16e de finale de la Coupe de France en battant Cannet-Rocheville.
  • Arkadiusz Milik a inscrit un triplé, Mattéo Guendouzi a délivré trois passes décisives.
  • Mais le Polonais, en difficulté depuis son retour de blessure, considère que lui et l’OM peuvent encore marquer « plus de buts ».

Au stade Vélodrome,

Un triplé qui ne l’a pas rassasié. L'Olympique de Marseille s’est sorti du piège des 32e de finale de la  Coupe de France en battant, au  stade Vélodrome, Cannet-Rocheville 4 buts à 1, grâce, notamment, à un triplé d’Arkadiusz Milik.

Le Polonais a permis à son équipe d’égaliser sur penalty juste avant la mi-temps, un penalty synonyme de l’expulsion du pauvre Lahouel, en pleurs à la fin du match, pour un second carton jaune (41e). Le tournant du match, puisque l’OM galérait bien jusque-là, après l’ouverture du score de Mike Core dès la 16e. « Oui il faut dire la vérité, en première mi-temps on n’a pas été bons, on n’a pas mis beaucoup d’agressivité. On n’était pas prêt dans l’intensité, dans les duels dès le début du match. Ils ont marqué c’était mérité », a analysé Matteo Guendouzi.

« Si tu ne marques pas, tout le monde le voit »

Mais la machine à scorer polonaise, en difficulté depuis le début de saison, s’est réveillée, et a fait plier Cannet-Rochville à lui tout seul. Ou presque. Il a été bien servi par Mattéo Guendouzi, peu avant l’heure de jeu (57e) avant de voir triple en toute fin de match (91e), là encore servi par le milieu de terrain. « Il y a toujours des hauts et des bas quand tu reviens de blessure. Ce n’est pas facile quand tu es attaquant, parce que si tu ne marques pas, tout le monde le voit. A la différence des défenseurs ou des milieux. Tu as besoin de temps pour te réadapter. Mais je me sens mieux, et tout va rentrer dans l’ordre », s’est-il montré rassurant.

De quoi assurer une qualification finalement tranquille, avec l’aide de Luis Henrique pour le premier but du brésilien sous le maillot de l’OM. Et c’est bien là le principal. « Il faut le dire, on a rencontré une équipe bien en place. Mais on a su réagir, et le plus important est de se qualifier pour les 16e de finale », a savouré Jorge Sampaoli, en mode service minimal en conférence de presse.

« Travailler sur l’efficacité »

Quatre buts inscrits par l’OM, contre une N3, certes, ce qui n’était pas arrivé depuis la victoire contre Lorient, le 17 octobre dernier (4-1). Les performances de Milik, et de Guendouzi, auteur de trois passes décisives, ne sont finalement que la concrétisation d’une bonne prestation collective des Marseille en seconde mi-temps. Qui aurait pu être récompensée par encore plus de buts. « Arek, ces dernières semaines il a eu moins de réussite que la saison passée, donc ça va lui faire du bien. Il mérite, il travaille beaucoup, il avait faim de marquer, on espère que toute l’équipe, comme Arek, va continuer à travailler et marquer plus de buts. Il faut gagner les matchs, et travailler sur l’efficacité. C’est ce qui nous a manqué ces dernières semaines », a tenu à souligner Mattéo Guendouzi.

Rejoint par Milik dans son analyse, et la marge de progression de l’OM. « On peut encore améliorer beaucoup de choses, faire mieux en tant qu’équipe. Surtout quand on a le ballon, qu’on attaque, on doit mieux le faire circuler. On aurait pu gagner avec plus de buts, il y avait des possibilités », a-t-il insisté à deux reprises. A le voir demander la balle comme un mort de faim dans les dernières minutes du match, on se doute que le Polonais est encore loin d’être rassasié. Tant mieux pour l’OM.