JO 2022: Un Polonais en colère après s’être sérieusement blessé sur la piste olympique

JEUX OLYMPIQUES Mateusz Sochowicz s’est fait une grosse frayeur lors des essais sur la piste qui accueillera l’épreuve olympique en février prochain

N.C. avec AFP
— 
Le lugeur polonais Mateusz Sochowicz lors des JO 2018.
Le lugeur polonais Mateusz Sochowicz lors des JO 2018. — Andy Wong/AP/SIPA

Le lugeur polonais Mateusz Sochowicz s’est profondément entaillé une jambe en heurtant une barrière sur la piste des prochains Jeux olympiques 2022 de Pékin et a dénoncé ce mardi l’incompétence du personnel. Sochowicz, 25 ans, participait à des entraînements officiels supervisés par la Fédération internationale de luge (FIL) pour permettre aux lugeurs de découvrir la piste de Yanqing, construite spécialement pour les JO 2022 (4-20 fév).

« Cela aurait pu se terminer tragiquement »

L’accident a eu lieu au niveau où la piste masculine, plus longue, rejoint le départ de la piste féminine, situé plus bas. Il a percuté la barrière qui sépare les deux pistes. « Sur cette piste, les deux premiers virages posent un gros problème. On m’a donné le feu vert pour que je parte, je suis donc parti et pour la première fois, j’ai réussi à bien négocier ces deux premiers virages », a-t-il expliqué au site d’informations polonais Onet.

« Soudain, j’ai vu devant moi une barrière au milieu de la piste, je suis sorti de ma luge et je me suis recroquevillé dans la position d’un descendeur », a poursuivi Sochowicz. En percutant la barrière, il s’est blessé au genou gauche et s’est profondément entaillé la jambe droite : « Si je n’avais pas réagi, cela aurait pu se terminer tragiquement », a-t-il estimé.

Traumatisme pour les Jeux

« Après l’impact, j’ai regardé ma jambe et j’ai vu mon os, j’étais sous le choc », a expliqué le lugeur qui a regretté la lenteur des secours, ne rejoignant l’hôpital qu’une heure après son accident. « L’équipe de la piste s’est avérée très incompétente, ils ne savaient pas du tout ce qu’ils devaient faire. Une personne est venue et a voulu toucher ma blessure avec son gant, c’était une scène dantesque », a regretté Sochowicz qui avait terminé 27e de l’épreuve de luge des JO 2018.

Sochowicz, 20e de la Coupe du monde 2020-21, ne fait toutefois pas une croix sur les JO 2022. « J’espère y être, si la FIL me donne une invitation pour me permettre de me concentrer sur ma guérison. Mais je ne sais pas si je pourrais me remettre mentalement. Si je me retrouve sur cette piste, je ne sais pas si je n’aurais pas peur que quelque chose m’arrive en sortant d’un virage », a-t-il reconnu. Lors des Jeux olympiques 2010 de Vancouver, un lugeur géorgien Nodar Kumaritashvili avait trouvé la mort à l’entraînement en sortant de la piste et en percutant à 140 km/h un poteau.