JO 2022 de Pékin : A 100 jours des Jeux, le Covid-19 « le défi numéro un » des organisateurs

JEUX OLYMPIQUES Les Jeux olympiques d'hiver se déroulent du 4 au 20 février 2022 à Pékin

A.H. avec AFP
— 
Les Jeux de Pékin, c'est dans 100 jours.
Les Jeux de Pékin, c'est dans 100 jours. — LEO RAMIREZ / AFP

On pensait que les JO de Tokyo, cet été, avaient atteint le summum au niveau problèmes organisationnels à cause du Covid-19. Et bien non. Les Jeux d’hiver de Pékin, qui se déroulent du 4 au 20 février 2022, sont aussi empêtrés dans pas mal de soucis liés à la situation sanitaire. Les autorités chinoises, qui suivent une politique de zéro contamination, ont ressorti les grands moyens pour éradiquer une flambée épidémique très limitée ces derniers jours dans le nord du pays.

Mardi, la grande ville de Lanzhou, située à 1.700 km à l’ouest de Pékin, a ainsi placé en quarantaine ses quatre millions d’habitants, invités à rester chez eux sauf nécessité impérieuse, à la suite de la découverte de quelques dizaines de cas. « La pandémie est le défi numéro un pour le déroulement des Jeux d’hiver », a résumé devant la presse le vice-président du comité d’organisation, Zhang Jiandong.

Les Jeux se dérouleront dans une bulle

Une dizaine de provinces, soit le tiers du total, ont renforcé les mesures de prévention, y compris la ville de Pékin, où 20 cas de contamination ont été dénombrés depuis une semaine. Les mesures prévues lors des Jeux « réduiront le risque et l’impact du coronavirus », a promis Zhang Jiandong, tout en avertissant que les participants qui n’observeraient pas les règles seraient sanctionnés.

Les Jeux 2022 se dérouleront dans une « bulle » destinée à enrayer tout risque de contamination au reste de la Chine. Les 2.900 athlètes attendus devront soit avoir été entièrement vaccinés soit se soumettre à une quarantaine stricte de 21 jours à leur arrivée dans le pays. Seuls les spectateurs déjà présents en Chine pourront assister aux épreuves.

Les autorités ont par ailleurs prévu 300 ambulances à pression négative pour transporter d’éventuels patients, sans risque de propagation d’air contaminé vers l’extérieur. La province du Hebei, qui entoure Pékin, a annoncé de son côté la mise en place pendant les Jeux de laboratoires mobiles qui pourront effectuer 40.000 tests de dépistage par jour.