PSG-Manchester City : Lionel Messi « en avait très envie », et tout le monde avec lui

FOOTBALL L'Argentin a choisi son moment pour inscrire son premier but sous le maillot du PSG

Nicolas Camus
— 
Le débrief de PSG-Manchester City — 20 Minutes
  • Le PSG a battu Manchester City (2-0) dans le choc de cette deuxième journée de Ligue des champions, mardi.
  • Lionel Messi a inscrit le deuxième but de la soirée, son premier sous les couleurs parisiennes.
  • La star argentine a fait part de sa joie d’avoir ouvert son compteur, dans un Parc des Princes qui l’a bruyamment célébré.

Au Parc des Princes,

Le rugissement du Parc a dû s’entendre jusqu’à Boulogne, de l’autre côté périph. En tout cas, de l’intérieur, la folie furieuse qui s’est emparée des tribunes après la lulu de Lionel Messi a résonné dans nos oreilles pendant de longues minutes, accompagnant la sensation d’avoir vécu un moment à part. Car c’est bien de ça dont il s’agit. L’Argentin a inscrit mardi soir lors de  la victoire face à City le premier but d’une nouvelle aventure dont on a encore du mal à se dire qu’elle est réelle, loin de Barcelone, sous les couleurs du PSG.

Pour cette grande première, le sextuple Ballon d’or a vu les choses en grand. Evidemment. Une frappe du gauche enroulée dans la lucarne – avec la complicité de Mbappé, auteur d’une remise aussi soyeuse qu’efficace –, pour sceller une importante victoire face à un prétendant au titre entraîné par son ancien mentor, il était compliqué d’imaginer mieux. Sa rage et sa joie au moment de célébrer en disaient long, comme son sourire lorsqu’il s’est arrêté au micro de Canal après le coup de sifflet final.

Je suis très content que l’on ait gagné et d’avoir marqué. J’en avais très envie, j’ai peu joué récemment, seulement un match ici au Parc, je suis en train de m’adapter petit à petit à ma nouvelle équipe, à mes coéquipiers. »

Voilà pour les mots de Leo, qui s’étaient fait rares depuis son arrivée à Paris. Preuve de l’importance de ce but, qu’absolument tout le monde attendait, à vrai dire. Même Mauricio Pochettino, d’ordinaire placide quand son équipe marque, a fait une entorse à son règlement personnel. « Oui, celui-là, je l’ai célébré, avoue l’entraîneur parisien. D’habitude non, je garde tout à l’intérieur. Mais j’ai passé des années à le regarder en mettre plein depuis le banc d’en-face, alors pour une fois que j’étais sur le bon banc, je pouvais le faire, non ? »

Mais oui Mauricio, il manquerait plus que tu t’excuses. Ce but est la meilleure chose qui pouvait arriver au PSG. Car tout va s’imbriquer beaucoup plus facilement avec un Messi heureux, et ça, son compatriote le sait. « Il ressent des choses différentes ici par rapport à Barcelone, c’est normal. Alors je suis content ce soir [mardi], reconnaît Pochettino. C’est un joueur top classe, il n’y a rien de nouveau là-dedans. Et avec du temps ça va encore aller mieux. »

Pep Guardiola, de son côté, n’a même pas fait semblant d’être déçu d’avoir vu ça. La force de l’habitude, peut-être. Son ancien protégé adore lui rappeler à quel point il est un joueur d’exception. Depuis qu’ils se sont quittés, c’est la septième fois en cinq matchs qu’il lui fait le coup. Pas un joueur n’a fait souffrir autant le Catalan en Ligue des champions.

« On ne peut pas contenir Leo pendant 90 minutes. Il n’a pas eu beaucoup le ballon, il revient de blessure et il a besoin de rythme, mais quand il est au contact du ballon, il est dur à arrêter, on le sait, note Guardiola. Nous avons essayé de réduire son influence, et on a plutôt bien défendu. » Comme d’habitude, Pep le génie a tout dit. Encore loin de sa meilleure forme, l’Argentin n’a que peu pesé sur les débats et a perdu de nombreux ballons. Mais il en a suffi d’une pour allumer la mèche. « Je lui souhaite le meilleur. Il m’a apporté beaucoup de bonheur à une époque, s’il est heureux à Paris, c’est parfait », ajoute le double vainqueur de la C1 sur le banc du Barça, avec une sincérité visiblement non feinte.

« On doit tous grandir ensemble »

Ce match ne réglera pas tout mais il peut accélérer un peu les choses. « On est tous très contents pour lui. C’est un joueur fantastique, un véritable phénomène. J’espère qu’il a lancé sa saison », dit Kimpembe. De ce point de vue, son entente avec les deux autres avions de chasse de l’attaque parisienne a également montré quelques signes d’amélioration, au-delà de la remise décisive de Mbappé. Il y a encore eu trop de ballons perdus et quelques passes oubliées, mais l’accolade entre les trois hommes après la réalisation de l’Argentin n’est pas passée inaperçue.

« Plus on va jouer ensemble, mieux ça va être. On doit tous grandir ensemble, augmenter notre niveau de jeu, estime la Pulga. On a bien joué, il faut continuer à donner le meilleur. » Face à City, il a montré la voie, en tout cas.