Montpellier-Bordeaux : Valère Germain vaut de l’or pour le MHSC

FOOTBALL Auteur de trois buts en trois matchs, l’ancien attaquant de Marseille où il était devenu paria réussi des débuts fracassants sous ses nouvelles couleurs

Jérôme Diesnis
— 
Valère Germain en est déjà à trois célébrations en trois matchssous le maillot montpelliérain.
Valère Germain en est déjà à trois célébrations en trois matchssous le maillot montpelliérain. — AFP
  • Après six mois sans jouer avec l’OM, Valère Germain a réussi des débuts par la grande porte avec Montpellier.
  • Arrivé pour suppléer au départ tardif d’Andy Delort, il a déjà développé une forte complice avec Téji Savanier.
  • Pour signer à Montpellier et relancer sa carrière, il a accepté de fortement baisser ses émoluments perçus à Marseille.

Appelez le Monsieur 100 %. Valère Germain a tiré trois fois au but depuis son arrivée à Montpellier au dernier jour du mercato. Bilan : trois buts. Ces stats résument la parfaite intégration de l’ancien Marseillais dans sa nouvelle équipe, lui qui se morfondait sur le banc de touche de l’OM avec un dernier match disputé le 7 mars. Avant l’écran noir.

Le MHSC n’a pas gagné contre Bordeaux (3-3), mais a confirmé qu’il y avait bien une vie, offensivement, après le départ de soin duo Laborde-Delort. « On ne va pas reparler à chaque fois du départ d’Andy et de Gaëtan. Ils sont partis, c’est du passé, s’était presque agacé Téji Savanier, interviewé après le match contre Saint-Etienne (2-1) sur Amazon Prime. On a recruté des joueurs, ils ont montré qu’ils pouvaient les remplacer. »

« La relation avec Téji est naturelle »

Le taulier de La Paillade sait visiblement mettre les bons ingrédients pour une intégration réussie. « En dehors du terrain, on s’entend très bien, on a pu sympathiser, reprend le natif de la cité Gély. Sur le terrain, il comprend le football. Je suis content d’avoir un attaquant comme ça, il fait des appels derrière les défenseurs et moi j’adore donner les ballons de cette manière. »

La complicité du nouveau capitaine montpelliérain avec le joueur formé à Monaco est spectaculaire. « La relation avec Téji se fait assez naturellement, le staff a fait que qu’on soit ensemble sur tous les jeux mais il y a d’autres relations très bonnes avec les autres notamment Stephy [Mavididi] », explique l’auteur du doublé contre les Girondins. Impression confirmée par le coach Olivier Dall’Oglio : « Sur la qualité, il y avait vraiment des choses intéressantes, on arrive à être complémentaires que ce soit Téji -Valère, mais aussi sur les côtés. »

Accueil frais, réponse convaincante

Accueilli avec fraîcheur par de nombreux supporteurs, le nouvel avant-centre fait immédiatement taire les sceptiques. Ses trois buts en trois matchs ne permettent pas à son nouveau club de décoller dans l’intervalle (1 victoire, 2 nuls), mais ils lui redonnent un sourire perdu à Marseille. « Je sais que j’ai la confiance de mes partenaires, du staff, on a tout fait ici pour que je me se sente bien, la confiance revient petit à petit », sourit l’attaquant.

Lors de sa signature, Laurent Nicollin avait loué son état d’esprit. « Il a fait des efforts pour venir, on n’est plus dans les salaires qu’il a pu avoir, avait expliqué le président. Ça fait plaisir d’avoir un joueur de ce niveau qui accepte nos conditions et refuse deux ou trois autres clubs aux moyens financiers supérieurs. » Il n’a pour le moment aucune raison de s’en plaindre.