Athlétisme : La justice confirme la suspension pour quatre ans de l’entraîneur américain Alberto Salazar

DOPAGE L’ancien entraîneur, notamment de Mo Farah, et maître à penser du Nike Oregon Project devra purger la totalité de sa suspension pour « incitation » au dopage

20 Minutes avec AFP
— 
Alberto Salazar, alors entraîneur pour le Nike Oregon Project, le 21 août 2015.
Alberto Salazar, alors entraîneur pour le Nike Oregon Project, le 21 août 2015. — Kin Cheung/AP/SIPA

Dans le dossier Alberto Salazar, la justice a décidé de ne pas se montrer plus clémente. L’entraîneur américain d’athlétisme devra en effet purger la totalité de sa suspension de quatre ans pour « incitation » au dopage après avoir perdu son appel devant le Tribunal arbitral du sport, rapportent mercredi la BBC et The Times.

L’ancien entraîneur entre autres de Mo Farah, quadruple champion olympique et sextuple champion du monde (5.000 et 10.000 m), avait été suspendu fin septembre après une enquête de quatre ans.

Trafic de testostérone

Maître à penser de l’Oregon Project, un groupe d’entraînement de très haut niveau basé dans le nord-ouest des Etats-Unis et financé par Nike, Salazar était notamment accusé de trafic de testostérone. Le centre d’entraînement créé en 2001 a depuis été fermé.