Losc-Montpellier : Un seul Delort lui manque et Montpellier est dépeuplé

FOOTBALL Sans son buteur transféré dans la semaine à Nice, le club héraultais s’est incliné dimanche à Lille (2-1)

Francois Launay
— 
Montpellier s'est incliné dimanche à Lille
Montpellier s'est incliné dimanche à Lille — Michel Spingler/AP/SIPA

Pour mesurer le vide qu’Andy Delort a laissé à Montpellier en étant transféré samedi à Nice, il suffisait d’observer le jeu offensif du MHSC dimanche à Lille. Sans son buteur, le club héraultais s’est incliné et n’a pas proposé grand-chose offensivement. Le départ de Delort est un vrai coup dur, comme l’a reconnu sans ambages Olivier Dall'Oglio à l’issue du match.

« Dès qu’il manque un joueur majeur dans une équipe par rapport à ce qu’on a travaillé depuis le début de saison, il y a des changements. Mais il faut qu’on s’adapte parce qu’il y a un contexte avec ce mercato qui dure très longtemps. Ça ennuie tous les staffs, . Tous les entraîneurs ont envie que ça s’arrête. Andy est parti. Quand on perd une relation comme peuvent avoir Andy et Gaëtan (Laborde), la reconstruire prend du temps. Mais on va bosser là-dessus pendant la trêve et faire mieux par rapport à ce que l’on a », espère un entraîneur montpelliérain assez fataliste.

Laborde pourrait partir d’ici à mardi

Car d’ici au 31 août, date de la fin du mercato, Montpellier pourrait perdre un autre joueur majeur de son effectif. Convoité par plusieurs clubs, l’attaquant Gaëtan Laborde (3 buts) n’est pas sûr de rester dans l’Hérault. « Il est possible que Gaëtan ne soit plus là à la fin de la semaine. Il est totalement investi dans le club jusqu’au bout mais ce contexte fait qu’il peut partir aussi très rapidement. Je n’ai aucune certitude, c’est le mercato », reconnaît Dall’Oglio. Un marché des transferts qui pourrait donc faire perdre au MHSC tout son potentiel offensif.