JO 2021 : Elaine Thompson-Herah triomphe sur 100m avec le deuxième meilleur chrono de l'histoire

JEUX OLYMPIQUES La Jamaïcaine réalise le doublé après Rio avec un monstrueux 10''61

C.C. avec AFP
— 
Elaine Thompson réalise le doublé.
Elaine Thompson réalise le doublé. — Jeff PACHOUD / AFP

On l’avait pas forcément vu venir ! La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah a remporté sa deuxième médaille d’or consécutive sur 100m samedi aux  Jeux olympiques de Tokyo, assortie du deuxième chrono le plus rapide de l’histoire en 10 sec 61 (vent -0,6 m/s). Elle a devancé ses compatriotes Shelly Ann Fraser-Pryce (10.74), titrée sur la ligne droite en 2008 et 2012, et Shericka Jackson (10.76), pour un triplé jamaïcain.

Au coude-à-coude avec Fraser-Pryce pour un duel annoncé, Thompson-Herah s’est détachée après 60m de course pour lever les bras puis s’effondrer après la ligne. Malgré un vent légèrement défavorable, elle a réussi une performance éblouissante. Seule l’Américaine Florence Griffith-Joyner était allée une seule fois plus vite dans l’histoire de la ligne droite, le jour de son record du monde (10.49 en 1988).

7e médaille olympique pour Fraser-Pryce

Thompson-Herah réussit à 29 ans le doublé sur 100 m après Rio en 2016, où elle avait également remporté l’or sur 200 m et l’argent du relais 4x100 m. Son ancienne partenaire d’entraînement Fraser-Pryce est montée pour la 4e fois consécutive sur le podium olympique de la distance reine après ses titres en 2008 et 2012 et le bronze de 2016, une performance inédite. A 34 ans, elle décroche ainsi sa 7e médaille olympique, devenant la 4e femme la plus médaillée en athlétisme. Shericka Jackson (27 ans) a elle réussi son pari de « descendre » du 400 m, dont elle était médaillée de bronze à Rio en 2016, sur le sprint court.

Les Jamaïcaines ont ainsi réussi un nouveau triplé sur 100 m après celui de 2008 (Fraser-Pryce devant Sherone Simpson et Kerron Stewart à égalité). Elles seront toutes les trois au départ du 200 m dès lundi. L’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou (10.91) a pris la 4e place, comme c’était déjà le cas à Rio sur 100 et 200 m.