JO Tokyo 2021 : Le double mixte de ping en folie, Buchard comme un avion, ce que vous avez loupé cette nuit

JEUX OLYMPIQUES A boire et à manger côté tricolore lors de la deuxième nuit des Jeux

Julien Laloye
— 
Le double mixte tricolore dans ses œuvres à Tokyo.
Le double mixte tricolore dans ses œuvres à Tokyo. — Kin Cheung/AP/SIPA
  • Les JO de Tokyo, c'est officiellement parti depuis quelques heures ! 
  • Au cours de cette deuxième matinée (nuit en France), les Bleus ont vu de gros espoirs de médaille s'envoler mais ca devrait sourire d'ici la fin de journée.
  • Petit récap' de tout ce qu'il faut savoir sur les événements de la nuit en buvant votre café ce matin. 

De notre envoyé spécial à Tokyo,

Il y avait la place pour un peu mieux, mais la deuxième nuit n’a pas souri plus que ça à nos athlètes tricolores, qui ont dû se contenter de la médaille en chocolat en skate, qui a fait une entrée remarquée dans le programme olympique avec un titre pour le Japon

La nuit des Français : Hip hip hip le Ping

C’est la perf qu’on n’attendait pas spécialement à Tokyo. La qualif de nos pongistes de double mixte en demi-finale après un match au couteau contre Hong-Kong, avec balle de match au passage. Prenez ça la FFL. Comme prévu, ça rigole aussi pour Buchard, qui envoie ippons sur ippon du côté du Budokan, où elle est déjà en demi-finale.

C’est nettement plus sombre en escrime ou Yannick Borel et Ysaora Thibus, les deux leaders de l’épée masculine et du fleuret féminin, sont déjà sortis. Nos maigres espoirs ne reposent plus que sur Bardenet et Cannone, qualifiés en 8es chez les garçons. Pour le reste :

  • - Cornet éliminée chez les filles en tennis
  • - Le Bouch a tenu jusqu’au golden score face à Abe, en vain (judo garçons)
  • - Vincent Millou a frôlé la médaille en skate en finale (4e)
  • - Léon Marchand 6e de la finale ddu 400 4 nages en natation
  • - Marie Wattel a explosé le record de France en demie du papillon (finale demain)
  • - Goberville et Lamolle 8e et 7e de la finale au pistolet 10m.

Les stars de la nuit

Andy Murray ne faisait pas partie des grands favoris du tournoi masculin, mais c’est en lisant son forfait qu’on s’est souvenus que le Britannique était double champion olympique en titre. Pas merci d’avoir pris la raquette juste pour battre Herbert et Mahut, Andy. Sinon on a aussi dit adieu à la légende du 400 4 nage féminin. Katinka Hosszu, triple championne olympique et neuf fois championne du monde, a pris un départ canon mais a calé sur la fin, terminant 5e, d’une course remportée la Japonaise Yui Ohashi.

Le record du monde qui est tombé

Grandissimes favorites, les Australiennes ont remporté l’or olympique pour la troisième fois consécutive sur le relais 4x100m. Le quatuor australien composé de Bronte Campbell, Meg Harris, Emma McKeon et Cate Campbell a pulvérisé son propre record du monde, le passant de 3m30s05 à 2m32s81.