JO Tokyo 2021 : Un judoka algérien déclare forfait pour ne pas avoir à affronter un Israélien

SPORT ET POLITIQUE L’Algérien Fethi Nourine aurait pu combattre l’Israélien Tohar Butbul au deuxième tour du tournoi olympique

N.S. avec AFP
— 
Une première affaire de boycott dans ces Jeux olympiques de Tokyo.
Une première affaire de boycott dans ces Jeux olympiques de Tokyo. — Andrej Isakovic / AFP

Il a annoncé sa décision à la télévision algérienne, jeudi soir. Le judoka Fethi Nourine a déclaré forfait pour les Jeux olympiques de Tokyo, afin de ne pas avoir à affronter un adversaire israélien dans sa partie de tableau. S’il avait battu le Soudanais Mohamed Abdalrasool lundi au premier tour, le triple champion d’Afrique des moins de 73 kg aurait combattu l’Israélien Tohar Butbul dans la foulée.

« Nous avons travaillé dur pour nous qualifier pour les Jeux, mais la cause palestinienne est plus grande que tout cela », a déclaré Nourine, 30 ans. Ce n’est pas la première fois que l’Algérien se retire d’une compétition pour ces raisons. Il avait également agi de la sorte lors des Mondiaux 2019 de Tokyo. Plusieurs judokas iraniens ont fait de même, leur attitude déclenchant de vives protestations.