JO 2021 : La judoka Clarisse Agbegnenou et le gymnaste Samir Aït Saïd porte-drapeaux

CEREMONIE Sandrine Martinet (judo) et Stéphane Houdet (tennis fauteuil) seront eux les porte-drapeaux des Jeux paralympiques de Tokyo

J.-L.D.
— 
Les quatre porte-drapeaux de la délégation française pour les jeux olympiques et paralympiques de Tokyo
Les quatre porte-drapeaux de la délégation française pour les jeux olympiques et paralympiques de Tokyo — Montage 20 Minutes / photos SIPA et AFP

Ce lundi, les noms des porte-drapeaux français des Jeux olympiques de Tokyo ont été donnés. Ce seront ainsi la judoka Clarisse Agbegnenou et le gymnaste Samir Aït Saïd pour les Jeux olympiques qui auront l’honneur de porter le drapeau bleu blanc rouge lors de la cérémonie d’ouverture le 23 juillet, et Sandrine Martinet (judo) et Stéphane Houdet (tennis de table) pour les Jeux paralympiques.

« Ça me porte », a déclaré Clarisse Abgegnenou, déjà quintuple championne du monde en -63 kg mais désireuse d’aller chercher l’or olympique qui lui manque. « On va aller la chercher avec le plaisir et le sourire », a dit la vice-championne olympique 2016. « Porte-drapeau, c’est que du bonheur et du plus ! », a renchéri Samir Aït Saïd, aussi en quête d’un premier titre olympique et dont la blessure spectaculaire subie à Rio, une double fracture tibia péroné de la jambe gauche, avait marqué les esprits. 

Parmi les autres candidats à porter le drapeau français, figuraient des poids lourds : le nageur Florent Manaudou et le perchiste Renaud Lavillenie, tous deux sacrés champions olympiques à Londres en 2012, ou encore la lanceuse de disque Mélina Robert-Michon, médaillée d’argent à Rio et déjà cinq éditions olympiques au compteur.