Wimbledon : Le roi du gazon Federer sort par la petite porte en quart de finale contre le Polonais Hurkacz

TENNIS Huit fois vainqueur dans le temple londonien du tennis, le Suisse n’y rejouera peut-être plus

X. R.
— 
Federer fait ses adieux au public de Wimbledon.
Federer fait ses adieux au public de Wimbledon. — Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA

Le temps passe et les légendes vieillissent. Après Rafa trahi par son corps à Roland-Garros, c’est Roger Federer qui a subi le poids des années cet après-midi à Wimbledon. Ses 15 ans de différence avec le Polonais Hurkacz ont rendu le Suisse trop lent et emprunté pour espérer la victoire (défaite 6-3, 7-6 [4], 6-0). Pire, en craquant dans le tie-break d’un deuxième set qu’il avait mené 4-1, Rodgeur lâchait l’affaire, balayé en 1h48. La troisième manche était une formalité pour le jeune loup de l’Est, remportée d’un cinglant 6-0.

C'est la première fois de sa carrière que Federer encaisse une roue de vélo sur le gazon londonien. Comble de l’histoire, il n’y remettra peut-être jamais les pieds, après avoir soulevé huit trophées à Merton. Régulièrement blessé ces dernières années, Rodgeur fêtera ses 40 ans début août. Dans ses moments de forme, il joue encore un tennis délicieux, romantique et audacieux, comme il l’a montré en première semaine de Roland-Garros. Mais son corps ne peut plus suivre les marathons en trois sets gagnants sur deux semaines qu’exigent les Grands Chelems.

Le Suisse s’arrête donc en quart de finale dans son jardin favori. Et laisse l’opportunité à Djoko, qualifié en demi-finale contre le Canadien Shapovalov, de le rejoindre au palmarès, en visant un vingtième sacre en Grand Chelem.