Tour de France 2021: « On aime le cyclisme ici »… La Bretagne toujours ravie d’accueillir la Grande Boucle

CYCLISME Pour la quatrième fois de son histoire, Brest accueillera samedi le Grand Départ du Tour de France

Jérôme Gicquel

— 

La 108e édition du Tour de France s'élancera de Brest samedi.
La 108e édition du Tour de France s'élancera de Brest samedi. — ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
  • La 108e édition du Tour de France s’élancera de Brest samedi.
  • Pendant quatre jours, les coureurs vont sillonner les routes bretonnes.
  • « Fille aînée du cyclisme », la Bretagne prend toujours plaisir à accueillir le Tour de France.

De notre envoyé spécial à Brest,

« Si Rennes ne voulait pas du Tour et bien nous, on l’accueille volontiers ! ». En Bretagne, on aime bien s’envoyer des tacles entre voisins. Mais toujours dans un bon esprit bien sûr. Car si la capitale a refusé d’accueillir le Grand Départ du Tour de France, créant au passage une belle polémique, la région va tout de même bien en profiter avec quatre étapes au programme entre samedi et mardi et une dans chaque département. (Brest-Landerneau ; Perros-Guirec-Mûr de Bretagne ; Lorient-Pontivy ; Redon-Fougères). « On aurait pu en faire une dizaine en Bretagne », avait indiqué en novembre Christian Prudhomme au moment de dévoiler le parcours de la 108e édition.

La présentation des équipes s'est déroulée jeudi soir au Parc à Chaînes à Brest.
La présentation des équipes s'est déroulée jeudi soir au Parc à Chaînes à Brest. - J. Gicquel / 20 Minutes

Cette petite phrase lâchée par le directeur du Tour témoigne bien de l’engouement que suscite à chaque fois la Grande Boucle en Bretagne, cette « fille aînée du cyclisme » chère à Bernard Hinault. La région ne devait pas pourtant pas être de la fête cette année. Mais à la suite du forfait de Copenhague, elle a accepté de changer ses plans et d’avancer à 2021 l’accueil du Tour de France. « Mais la Bretagne n’a jamais été et ne sera jamais un plan B », assure Christian Prudhomme.

Des milliers de spectateurs pour la présentation des coureurs

Après le refus de Rennes, c’est donc Brest qui en a profité, la Cité du Ponant accueillant pour la quatrième fois de son histoire le Grand Départ du Tour de France. « Le Tour, ça ne se refuse pas », estime le maire François Cuillandre, tout heureux de voir sa ville en fête.

Jeudi soir, pour la présentation des équipes au Parc à Chaînes près du port du commerce, ils étaient ainsi plusieurs milliers de personnes massées pour acclamer les coureurs malgré l’obligation de présenter un pass sanitaire. « Le départ se déroule encore dans des conditions particulières mais ce n’est pas non plus comme à Nice l’an dernier », indique François Cuillandre.

Avec ses deux enfants, Jacques est venu en voisin pour saluer Valentin Madouas et Warren Barguil, deux des sept coureurs bretons au départ cette année. « On aime le cyclisme ici en Bretagne, c’est peut-être notre côté dur au mal et têtu qui nous fait aimer ce sport ingrat », souligne le père de famille, ravi aussi de « la belle promotion » qu’offre le Tour à sa ville.

« On se moque souvent de Brest à cause de la météo et de son côté gris, indique Chrystelle, une casquette à pois rouge vissée sur la tête. Au moins là, on montre à tout le monde qu’on sait bien accueillir ». Et ce ne sont pas les organisateurs du Tour qui diront le contraire.