Annecy : Comment le « pédalo volant » JetCycle compte-t-il conquérir les lacs alpins?

INNOVATION Conçue en partie par des étudiants, cette étonnante embarcation va être officiellement lancée à Annecy

Jérémy Laugier

— 

Enseignant-chercheur à l’université Savoie-Mont-Blanc, Christophe Déprès a testé à de nombreuses reprises le JetCycle.
Enseignant-chercheur à l’université Savoie-Mont-Blanc, Christophe Déprès a testé à de nombreuses reprises le JetCycle. — Louis Nauche
  • La start-up annécienne JetCycle présente ce mois-ci sa bluffante embarcation.
  • Développé durant plusieurs années par une quinzaine d’étudiants de l’IUT génie mécanique et productique d’Annecy, le projet de foil cycling se destine à un public sportif.
  • Des essais gratuits seront proposés à partir du 30 juin au club nautique de Veyrier, sur le lac d’Annecy.

Une course de pédalos sur le lac d’Annecy ? L’idée lancée en 2012 par Xavier Louy, ancien directeur du Tour de France, pouvait alors paraître surprenante. Neuf années plus tard, une embarcation innovante, et inédite dans le monde, « à propulsion 100 % humaine », est prête à relever ce défi. « Le problème du pédalo, c’est qu’il plafonne à 4 km/h, ça n’est pas très sexy en vue d’une compétition sportive », résume en souriant Nicolas Picard. Celui-ci est devenu en octobre 2020 le président de la start-up annécienne JetCycle.

Pour en arriver là, il a fallu que Bernard Accoyer, maire d’Annecy-le-Vieux de 1989 à 2016, soit sollicité par Xavier Louy, et qu’il songe immédiatement à l’IUT génie mécanique et productique de sa commune pour initier la folle pratique de foil cycling. « On cherchait alors un projet en fil rouge pour fédérer nos étudiants, raconte Christophe Déprès, enseignant-chercheur à l’université Savoie-Mont-Blanc. On a travaillé longtemps sur un vélo couché caréné qui a battu en 2019 un record de vitesse, avec 137 km/h. Donc Bernard Accoyer s’est dit qu’on serait aussi capables de faire un pédalo rapide, et même volant. »

Titouan Galea et Jean-Eudes Demaret comme ambassadeurs

Durant cinq ans, « avec des moyens plus que limités », une quinzaine d’étudiants travaillent sur un prototype. Une mise à l’eau en 2016, un premier envol grâce à des foils en 2018, et l’arrivée d’un deuxième prototype plus abouti en 2019, présentant 10 kg de moins (de 45 à 35 kg), sont autant d’étapes majeures. L’année 2019 marque aussi l’incubation de ce projet par la société d’accélération du transfert de technologies (SATT) de Grenoble, avec une subvention d’environ 100.000 euros à la clé. De quoi faire décoller pour de bon le projet, d’autant que la start-up JetCycle assure dans la foulée son développement technique. Le résultat de ce « pédalo volant », qui compte pour ambassadeurs les sportifs Titouan Galea (pratiquant de wing foil) et Jean-Eudes Demaret (champion de France longue distance de triathlon en 2016), est bluffant.

On peut choisir de ne pas pédaler, sans que l’engin non-électrique ne risque de se retourner. Si on parvient au contraire à pédaler à 8 ou 9 km/h, on peut choisir de décoller en poussant un levier. L’embarcation se retrouve alors à 20 cm au-dessus de l’eau. On a la sensation d’être en équilibre sur les foils, des « ailes marines », et on peut s’amuser à multiplier les décollages et retours sur l’eau. Finalement, quels sont les profils destinés à piloter un JetCycle ? « Ça marche quand même à la pédale, résume Christophe Déprès. Outre les cyclistes, les amateurs d’aviron, de foil et de kite se montrent intéressés et vite à l’aise, comme la plupart des fans de sport outdoor. »

Président de JetCycle depuis octobre dernier, Nicolas Picard présente la troisième version de l'embarcation.
Président de JetCycle depuis octobre dernier, Nicolas Picard présente la troisième version de l'embarcation. - Louis Nauche

« Le foil est en plein boom »

100 % made in France, avec les foils fabriqués en Bretagne, et les coques à Moulins (Allier), JetCycle se consacre, pour sa sortie ce mois-ci en France, à des démonstrations sur les lacs alpins. « Le foil est en plein boom, insiste Nicolas Picard. Le marché d’activités sur les lacs était jusque-là classique entre pédalo, canoë et paddle, avec un manque de dynamisme constaté. » Du dynamisme, JetCycle n’en manque pas, comme les curieux vont vite pouvoir le constater lors de journées d’essais, programmées à partir du 30 juin au club nautique de Veyrier, sur le lac d’Annecy, avant une visite dans le quartier de Confluence ( Lyon 2e), le 22 juillet.

La nouvelle start-up, qui compte trois salariés et deux stagiaires, souhaite produire une cinquantaine d’embarcations d’ici l’été 2022 à destination de grosses structures nautiques sur lacs, entre France, Suisse et Italie, qui les proposeraient à la location. Les 11 et 12 septembre, JetCycle organise aussi un week-end de compétition pour promouvoir la pratique du foil cycling sur les eaux du lac d’Annecy. Avec un format vitesse de 500 m départ arrêté, et une épreuve de régate de près d’1 km, cette compétition inédite sera l’une des grandes curiosités de la rentrée. Nicolas Picard constate : « C’est la preuve que l’idée de Xavier Louy en 2012 n’était pas si folle que ça » . Mais juste assez foil…

Pour la pratique, le tarif conseillé est de 50 euros l’heure.