Pas-de-Calais : Le rallye du Touquet aura bien lieu, mais presque sans public

SPORT AUTOMOBILE La préfecture du Pas-de-Calais a finalement donné son accord pour que soit maintenue la course automobile à condition de respecter des « mesures sanitaires strictes »

Mikaël Libert

— 

Strasbourg le 2 octobre 2014. Rallye de France Alsace. Shakedown au Zenith et Hautepierre. Wendling
Strasbourg le 2 octobre 2014. Rallye de France Alsace. Shakedown au Zenith et Hautepierre. Wendling — G. Varela / 20 Minutes

Mardi soir, soit deux jours avant le premier jour de course, le préfet du Pas-de-Calais a signé l’arrêté autorisant le maintien de la 61e édition du Rallye du Touquet. Les pilotes pourront donc s’élancer, jeudi. Pour le public, c’est une autre histoire, les autorités ayant conditionné leur autorisation à l’application de «  mesures sanitaires strictes ».

Au lieu du mois de mars, puis d’avril, c’est fin mai que va se dérouler le 61e rallye du Touquet, une épreuve qui compte pour le Championnat de France des rallyes. La course, qui attire habituellement beaucoup de monde, va toutefois devoir réduire le nombre de spectateurs à la portion congrue en raison de l’épidémie de coronavirus. Les parcs de stationnement et les parcs d’assistance des concurrents seront fermés au public, « pour éviter les regroupements » précise la préfecture du département.

Spéciales à huis clos et reste de la course par petits groupes

Et ceux qui comptaient se replier sur les étapes « spéciales » seront déçus, celles-ci étant aussi fermées au public. Et il ne sera pas question d’essayer de gruger, l’organisation de l’événement ne déploiera en effet pas moins de 160 commissaires de course ainsi que des agents de sécurité pour faire respecter la consigne.

Pour ce qui reste de la course, ceux qui ne seront pas découragés pourront y assister en veillant toutefois à ne pas générer des rassemblements de plus de dix personnes passibles d’une amende de 135 euros. Les forces de l’ordre veilleront aussi à ce que de tels rassemblements n’aient pas lieu dans les terrains privés. Ils pourront, dans ce cas, ouvrir « une enquête pour mise en danger de la vie d’autrui ».