Losc champion de France : Sous la pluie mais dans une « ville en feu », les Lillois fêtent le titre

FOOTBALL Joueurs du Losc et supporters ont communié lundi après-midi dans une belle ambiance malgré une météo capricieuse

Francois Launay
— 
Le bus du Losc au milieu de ses supporters pour fêter le titre de champion de France de Ligue 1.
Le bus du Losc au milieu de ses supporters pour fêter le titre de champion de France de Ligue 1. — AFP
  • Sacré champion de France dimanche, le Losc a célébré son titre ce lundi.
  • Le trophée de champion a été remis au centre d’entraînement de Luchin.
  • Puis, les joueurs ont défilé dans un bus à impériale devant des milliers de supporters dans les rues de la ville

C’est une fête que les Lillois ne sont pas près d’oublier. Venus par milliers acclamer les nouveaux champions de France hissés sur un bus à impériale dans les rues de Lille, les supporters du Losc ont aussi profité de cette célébration pour souffler et respirer un grand coup après une année difficile.

« On est heureux. Après tout ce qui s’est passé cette année avec le Covid, on est content. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu ça à Lille et en France. Ça nous manquait ce genre de rassemblement », apprécie Louis, un supporter de 25 ans. Même avis chez Pierre, fan du Losc depuis cinquante-cinq ans. « C’est extraordinaire. On ne s’attendait pas à revivre ça cette année. Voir cette ferveur populaire après un an de privation de libertés, c’est aussi un beau symbole. C’est un grand moment de joie collective. »

Une remise du trophée dans l’intimité au centre d’entraînement de Luchin

Même constat chez les joueurs privés de public dans les stades dans cette année si particulière. Juchés sur le bus à impériale, les Fonte, Yilmaz (cintré dans une belle chemise blanche) ou encore Sanches ont enfin pu communier avec leurs milliers de supporters venus pour l’occasion. Au son des pétards, aux odeurs des fumigènes et aux chants pro-Lillois, c’est une belle et joyeuse procession, avec et sans masques, qui s’est déroulée dans la ville sur les deux kilomètres qui séparent le parc de la Citadelle de la mairie de Lille.

La plus belle conclusion après 24 heures de liesse. Rentrés à quatre heures du matin de leur déplacement victorieux à Angers, les joueurs aux petits yeux avaient encore du mal à réaliser leur exploit lundi après-midi. Dans une ambiance intimiste composée des familles des joueurs et des jeunes du club, le Losc a reçu son trophée de champion dans son centre d’entraînement du domaine de Luchin. Si la mairie de Lille et le stade Pierre-Mauroy avaient été un temps envisagés, le contexte sanitaire a eu le dernier mot. Et si la ferveur n’était pas là, l’émotion était bien réelle.

Le bus à impériale a failli rester au garage

« C’est vraiment une victoire collective mais on en prendra vraiment conscience dans une ou deux semaines. C’est une période compliquée pour tout le monde. Le foot est un partage avec les supporters mais ça fait un an et demi qu’on est coupés de ça. On voit que la ville est en feu, ça nous met du baume au cœur. Les supporters font le taf », savoure Benjamin André, le milieu de terrain lillois.

Pourtant, il s’en est fallu de peu pour que la communion avec les fans ne se passe pas comme prévu. Avant de quitter Luchin pour rejoindre le centre-ville de Lille, un véritable déluge de pluie est tombé dans la métropole nordiste. Au point que remplacer le bus à impériale par un bus fermé a été un temps envisagé. Heureusement, une éclaircie est arrivée et tout a pu se passer comme prévu. Pour le plus grand bonheur de Christophe Galtier.

Galtier ne confirme pas son départ du Losc

« En sortant de chez moi ce lundi matin, j’ai vu que beaucoup de personnes étaient fières d’être Lillois et c’est très agréable pour moi de transmettre autant de bonheur, de joie et de fierté aux supporters. C’est fort agréable d’être dans le relâchement aujourd’hui. C’est une très grande performance et c’est top top top », s’exclame l’entraîneur lillois.

Plusieurs milliers de supporters de Lille sont venus acclamer les joueurs dans les rues de la ville
Plusieurs milliers de supporters de Lille sont venus acclamer les joueurs dans les rues de la ville - AFP

Annoncé sur le départ, Galtier n’a pas voulu confirmer son possible départ. « J’ai un rendez-vous avec mon président, non pas pour lui donner ma décision ou ma position, mais tout simplement pour échanger et partager avec lui. Après cela, on prendra une décision, toujours dans l’intérêt du club et dans celui des uns et des autres. Rien n’est fait ».

Notre dossier sur le Losc

Mais quoi qu’il arrive cette bande de joueurs et leur coach sont définitivement entrés dans l’histoire du club. Pour la performance, pour la fête incroyable d’après Covid mais aussi pour l’éternité. « Ce groupe de joueurs sera lié à vie par cette saison. Je voulais qu’ils soient tatoués avec ce titre pour qu’ils puissent l’entretenir toute leur vie », conclut le coach nordiste. Un tatouage indélébile pour eux et pour tous les supporters lillois pas près d’oublier cette magnifique communion.