Ligue 1 à 18 clubs : La Ligue 2 demande « une réflexion beaucoup plus approfondie »

FOOTBALL Ce ne sera pas la solution miracle pour sauver financièrement les clubs, préviennent les dirigeants

N.C. avec AFP
— 
Les dirigeants de Ligue 2 est circonspecte sur les bienfaits d'un passage de l'élite à 18 clubs.
Les dirigeants de Ligue 2 est circonspecte sur les bienfaits d'un passage de l'élite à 18 clubs. — FRANCOIS GREUEZ/SIPA

Réduire la Ligue 1 de 20 à 18 clubs dès la saison 2022-2023 inquiète les clubs de Ligue 2. Dans un communiqué commun publié lundi, ces derniers font part de leur « volonté de réflexion beaucoup plus approfondie sur ce sujet de modifications de nos formats de compétitions ».

« Les arguments développés, l’absence d’informations précises sur les positions des diffuseurs à notre égard sur la saison prochaine, et la méthode employée ne permettent pas dans des délais aussi courts à l’ensemble des clubs de L2 de se déterminer », est-il écrit.

Le soutien d’une « majorité silencieuse » de l’élite

« C’est prématuré de régler en deux coups de cuillère à pot une réflexion si importante, explique Christian Leca, président de l’AC Ajaccio et porte-parole du collège de L2. Tant que le problème des droits TV n’est pas résolu, cela ne va rien changer de jouer à 18, à 20 ou à 40. » Le football français est dans le flou budgétaire pour la saison prochaine après le fiasco du diffuseur Mediapro cet hiver et dans l’attente de la réattribution des droits pour la période 2021-2024.

En Ligue 1, plusieurs présidents de clubs moyens de l’élite ne sont pas favorables non plus à une décision précipitée, selon une source proche de l’un d’entre eux. Ces clubs, qui pensent former une « majorité silencieuse », ont « trop d’incertitudes », entre droits TV et crise sanitaire, pour acter une réforme actuellement, indique-t-on de même source.

Réunion des présidents de L1 ce mardi

La formule envisagée, selon Christian Leca, serait de procéder à quatre relégations en L1, plus un barragiste, au terme de la saison 2021-2022, et seulement deux montées, et un barragiste, côté L2, pour réduire la L1 à 18 clubs et passer la L2 à 22 clubs. La réforme permettrait de diviser les droits TV par 18 clubs de L1 et non plus 20, ce qui intéresse fortement les plus gros clubs, qui se sont déjà positionnés en faveur du projet.

Mardi, le collège des présidents de L1 se réunit à 10 heures, celui des présidents de L2 à 16 heures, et mercredi le Conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP), programmé à 10 heures, doit évoquer le dossier, avant une assemblée générale de la LFP le 3 juin, décisionnaire à la majorité simple pour ce genre de modification de format de compétition. Il faudrait ensuite attendre la validation de la Fédération française de football.