Football : Démission du président de la Fédération allemande après des propos polémiques

CARTON ROUGE Fritz Keller avait comparé fin avril l’un de ses adjoints à un célèbre juge nazi

20 Minutes avec AFP

— 

Fritz Keller, ici en 2019, a démissionné le 12 mai 2021 de la présidence de la Fédération allemande de football.
Fritz Keller, ici en 2019, a démissionné le 12 mai 2021 de la présidence de la Fédération allemande de football. — Martin Meissner/AP/SIPA

Le président de la Fédération allemande de football (DFB) sort du terrain. Fritz Keller, sous pression après avoir comparé l’un de ses opposants à un juge nazi, a annoncé mardi sa démission. Il ne terminera donc pas les négociations sur le recrutement de Hansi Flick comme sélectionneur après l’Euro.

Agé de 64 ans, Fritz Keller, 64 ans, s’est retrouvé sous le feu des critiques après avoir comparé fin avril l’un de ses adjoints à un tristement célèbre juge du régime nazi, Roland Freisler, qui avait envoyé des dizaines d’opposants à la mort et participé à la conférence de Wannsee qui avait décidé de l’ holocauste. Dans un communiqué publié lundi soir, la Fédération annonce qu’il remettra son mandat à disposition lundi prochain après sa comparution devant une juridiction interne de la DFB, pour répondre de son dérapage verbal.

Excuses et démission

Bien qu’il se soit excusé et qu’il ait accepté de répondre de ses propos, Fritz Keller a donc été poussé à la démission par plusieurs présidents des fédérations régionales, qui lui ont demandé dimanche de quitter ses fonctions. Président du club de Fribourg, il avait élu à l’unanimité en août 2019 avec mission de ramener le calme au sein de la puissante DFB, déchirée depuis des années par des conflits d’intérêts et des soupçons de corruption.

Le directeur de la DFB Oliver Bierhoff est actuellement en train de recruter Hansi Flick, l’entraîneur du Bayern, pour succéder à Joachim Löw au poste de sélectionneur national après l’Euro cet été. Au-delà de cette échéance cruciale sur le plan sportif, la Fédération doit aussi s’attaquer aux préparatifs de l’Euro-2024, qui a été attribué à l’Allemagne.