Manchester City – PSG : Maté par Mahrez, Paris finit encore à dix et dit adieu à la Ligue des champions... Revivez le match en direct

FOOTBALL Battu au Parc à l’aller, le PSG doit renverser City à l’Etihad Stadium

Nicolas Stival

— 

Les Parisiens ont fini par disjoncter.
Les Parisiens ont fini par disjoncter. — AFP

Et si le système de notation ne s'ouvre pas, cliquez ici. Bonne nuit quand même !

20 Minutes vous propose de noter les joueurs après cette triste soirée.

 

 

 

QUELLE DECEPTION. Face à un City clinique, Paris a totalement fondu les plombs et peut s'estimer heureux d'avoir fini à dix, comme à l'aller. Va falloir maintenant se remettre au championnat pour ne pas foutre la saison complètement en l'air.

C'EST FINI !

90e+3: Coup franc de Neymar. Une pensée pour le pigeon que le Brésilien a dégommé.

88e: Kimpembe doit se demander comment il est encore sur le terrain avec ce tacle de garçon-bouche. Simple jaune.

86e: J'espère au moins que Mbappé n'aura pas pris froid ce soir...

85e: Bon, les amoureux de foot se consoleront en voyant entrer Sergio Aguero. Le Kun, qui va quitter City, remplace le monstre Foden.

83e: Bon y a de quoi être dépité là. La fin de match classique où quand tout est perdu, tu sors la faucheuse. Triste fin de campagne européenne pour le PSG.

68: Le ROUGE pour Di Maria

Fin de match cata. Di Maria s'embrouille sur la ligne de touche avec Fernandinho qui  garde le ballon, L'Argentin s'énerve et lui met une petite semelle sur le pied. Sévère mais logique.

66e: Il va falloir un miracle là

Et comme le dit mon père: les miracles, c'est pas tous les jours, et c'est à Lourdes.

63: NOOON, le doublé de Mahrez, Paris dos au mur

Contre-attaque clinique avec une une-deux Foden-Zinchenko. Centre en retrait de Foden, et Mahrez qui conclut du gauche tranquille.

62e: Draxler et Kean pour l'électrochoc

Double entrée en jeu.

61: Ruben Dias la muraille

Ca cafouille, Herrera allume un pétard mais Dias prend le ballon dans les abdos sans broncher.

58e: Toujours pas de Kyky à l'horizon

Et Icardi toujours prétendant à l'Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans The Invisible man. Mais cela ne sent pas bon pour Mbappé, qui ne s'échauffe même pas alors que Draxler enchaîne les jumping jacks.

54e: Il faut moins tergiverser Neymar!

Le Brésilien slalome comme Luc Alphand dans la défense, mais tarde trop avant de dégainer, et Zinchenko contre en taclant. Le tempo monte, allez!

53e: NAVAS sauve la patrie (en fait hors-jeu)

Grosse frayeur avec Foden tout seul, mais trop seul. Dans la foulée, le gardien parisien se couche bien sur une frappe de l'Anglais.

51e: Zinchenko fait vraiment un bon match sur le côté gauche de la défense anglaise. Surtout quand on repense à la prestation de Cancelo à ce poste à l'aller. 

49e: La faute idiote de Diallo alors que Mahrez était déjà en touche...

46e: ON REPART avec les 22 mêmes joueurs, sur une pelouse enfin verte.

22h05: Mbappé est encore bien emmitouflé, avec écharpe et bonnet. Même s'il est apte à jouer, le temps qu'il se désape, le match sera fini.

22h03: Allez, on revoit les joueurs de City dans le couloirs de l'Etihad. Fernandinho a enlevé le sang de ses crampons, on va pouvoir reprendre.

22h02: Ah oui, quand même...

 

21h50: C'EST LA MI-TEMPS. Paris ne fait pas un mauvais match mais c'est Manchester qui mène et file vers la finale de la Ligue des champions. Le PSG doit toujours marquer deux fois pour se qualifier. On se retrouve dans quelques minutes pour la deuxième période.

45e+2: MAHREZ ENCORE !!! L'Algérien amuse Diallo mais sa frappe est repoussée par Navas. Série de corners derrière.

45e: Bizarre, cette fin de mi-temps à petite foulée...

43e: Il y a la place pourtant ! Généralement, c'est ce qu'on écrit quand on finit la soirée éliminés, ça...

40e: Je ne sais pas dans quel état se trouve « Kyky » mais même un Mbappé à 30 % vaut mieux que l’Icardi de ce soir.

39e: Début d'embrouille lusophone entre Neymar et Bernardo Silva mais ça n'ira pas bien loin.

37e: Les relances d'Ederson plein axe, c'est pas possible là. Même en U7 à Mouilleron-le-Captif on apprend qu'il ne faut pas le faire. Incroyable !!!

36e: Voilà, Herrera prend sa chance ! Bon, la frappe du gauche du Basco-Parisien file au-dessus, mais l'intention est là.

35e: Allez Paris, faut m'emballer tout ça ! C'est pas en jouant avec ce rythme digne d'un film d'auteur français que l'on va voir Istanbul...

31e: Mais Angel !!! La frappe de l'Argentin est complètement foirée, après une belle action initiée par Neymar, qui semble rentrer dans son match après un début très individualiste.

30e: City est en train de mettre la main sur le match avec son jeu de possession. Et De Bruyne se montre de plus en plus, ce qui est tout sauf une bonne nouvelle pour le PSG.

28e: Foden - Bernardo Silva - De Bruyne, c'est soyeux. Mais la défense parisienne est solide cette fois.

26e: En restant pudique, on dira simplement qu'Icardi ne fait pas oublier Mbappé...

23e: Premier avertissement de la partie pour Herrera, après une « chargeounette » sur Bernardo Silva. Mouais…

21e : Pas bon de rater toutes ces occases... 

19e: CE MATCH EST FOU. Un ballon perdu par Bernardo Silva servi par Ederson est intercepté par Di Maria qui tire juste à côté alors que le but était vide. 

17e: LA TRANSVERSALE POUR MARQUINHOS, tout près de marquer de la tête son quatrième but en quatre matchs.... Paris est maudit !

15e: Grosse faute de Gundogan sur Neymar, qui repiquait plein axe depuis son aile gauche. Bon coup franc à 22 m plein axe, mais la frappe du Brésilien est déviée par le mur en corner.

14e: Bon, on va dire que ça ne change pas grand-chose. Paris doit toujours planter deux buts.

Florenzi oublie complètement Zinchenko qui prend son couloir droit. Servi en retrait, De Bruyne voit son tir contré, et Mahrez glisse le ballon entre les jambes de Navas... Rageant.

11e: LE COUP DE POIGNARD !!! But de Mahrez...

10e: Défensivement comme offensivement, Verratti réussit un début de match énorme.

7e: Le centre parisien tombe sur l'épaule de Zinchenko. Franchement, y a pas péno là. Et après recours à la vidéo, M. Kuipers revient logiquement sur sa décision.

7e: PENALTY POUR PARIS !!!

5e: Les Cityzens préfèrent donner que recevoir. Fernandinho distribue pas mal de coups au milieu.

2e: Après la neige à Munich, la grêle à Manchester. Visuellement, on dirait un vieux Lech Poznan - Bordeaux en Coupe des Coupes dans les années 80.

15e seconde: Foden qui met un gros bouchon d'entrée à Florenzi. Le ton est donné.

1re: C'EST PARTIIIII !!!

21h : C’est l’heure de la poignée de mains entre les deux capitaines brésiliens, Marquinhos et l’inattendu Fernandinho, que Guardiola a annoncé avoir titularisé car c’est son anniversaire (36 ans quand même) ! Quel déconneur ce Pep…

20h58: Allez hop ! hop ! hop ! Les joueurs entrent sur la pelouse, où l'on donne les derniers coups de pelle pour évacuer la grêle... ON Y EST PRESQUE !

20h55: Il vous passe de ces trucs dans la tête avant des matchs cruciaux... Dans la mienne, y a ça en boucle.

 

20h52: On radote, mais c'est tellement important qu'on le rappelle. Le PSG doit marquer au moins deux buts pour espérer se qualifier, comme il en a l'habitude en C1. De l'oreille gauche, du tibia droit, peu nous chaut... DEUX BUTS !!!!

20h48: Point Evelyne Dhéliat. Apparemment, ça s'est calmé dans le ciel de Manchester. Des employés déblaient le terrain.

20h45: Le tweet de JMA en soutien aux Parisiens. Pas sûr que tous les sups de l'OL partagent l'avis de leur président.

 

20h34 : La pelouse de l'Etihad Stadium est garnie de charmants petits grêlons. C’est joli quand on ne les prend pas dessus.

20h27: Les esprits chagrins observeront que le PSG n'a jamais battu City en quatre matchs européens. Mais faut bien commencer un jour non ?

20h10: Par rapport à la défaite au Parc à l'aller, Bakker, Gueye (suspendu) et Mbappé (souci au mollet) sortent du onze de départ, remplacés par Diallo, Herrera et Icardi. Si l'on en croit le compte Twitter du PSG, il va falloir jouer casqué.

 

19h58: En clair, voilà ce que ça devrait donner, avec un Verratti recentré (ce qui est sans doute bien mieux) dans un 4-2-3-1. 

Navas - Florenzi, Marquinhos, Kimpenbe, Diallo - Paredes, Herrera - Di Maria, Verratti, Neymar - Icardi.

19h55 : CELLE DU PSG maintenant !!! Avec, toujours, cette douteuse présentation Fifa. Effectivement, Herrera et Icardi sont titulaires.

 

19h50 : LA COMPO DE CITY !!! Après avoir fait tourner ce week-end contre Crystal Palace, Pep renvoie du lourd. Deux changements par rapport au match aller : Zinchenko remplace Cancelo sur le flanc gauche de la défense. Fernandinho démarre au milieu (avec le brassard tant qu’à faire) à la place de Rodri, relégué sur le banc au côté du « Kun » Aguero et de Laporte.

 

19h40 : Une pensée pour les supporteurs du PSG et de City à Jakarta. Comment on dit « RTT » en indonésien ?

 

19h30 : Pour Marco Verratti, le foot, ce n’est pas compliqué. Pour passer ce soir, il faut « jouer au ballon et profiter ».

 

 

 

19h20 : Les compos ne sont pas encore officiellement tombées, mais selon L’Equipe et RMC Sport, Herrera va débuter au milieu et Icardi en pointe, à la place de Mbappé.

19h15: Tiens, il pleut à Manchester ! On ne va même pas faire semblant d'être étonné.

 

19h : Coucou, nous voici à H-2… Vous me semblez bien tendu en attendant LE match… Alors, voici un peu de lecture pour patienter. Pour commencer, un article sur le rapport tendu qu'entretient Kylian Mbappé et son corps. Tellement tendu que « Kyky » va commencer sur le banc ce soir.

 

Entre la défaite de l’aller au Parc (1-2) et l’absence de Kylian Mbappé au coup d’envoi, le PSG part avec un sacré handicap au moment de se présenter ce mardi soir à l’Etihad Stadium face à un Manchester City sûr de ses forces. La route vers une deuxième finale d’affilée de Ligue des champions, le 29 mai à Istanbul, semble aussi bouchée que le périph parisien un lundi matin.

Et alors ? C’est justement lorsque tout paraît impossible que naissent les plus belles épopées, surtout quand on a, comme le PSG, déjà sorti auparavant le Barça puis le Bayern. Même si en face, les Cityzens de Pep Guardiola, futurs champions d’Angleterre, rêvent également d’un premier titre en C1, un an après leur surprenante élimination en quart face à l'OL.

» Parce que vous n'avez sûrement pas envie que l'Histoire s'écrive sans vous, on se retrouve ici pour vibrer dès 19 h…