Angers : La Fifa suspend l’interdiction de transferts pour le SCO

FOOTBALL L’instance internationale soupçonne Angers SCO d’un « transfert-relais ». Elle avait sanctionné le club, vendredi, de 30.000 francs suisses et une interdiction de recrutement sur le prochain mercato

D.P. avec AFP
— 
Saïd Chabane, le président d'Angers SCO.
Saïd Chabane, le président d'Angers SCO. — LOIC VENANCE / AFP
  • La Fifa a provisoirement suspendu l’interdiction de transferts infligée vendredi à Angers après des violations sur la réglementation des transferts.
  • On ne sait pas encore si cette suspension pourra permettre au club angevin de recruter cet été.

On respire (un peu) mieux du côté du SCO. La Fifa a provisoirement suspendu l’interdiction de transferts infligée vendredi à Angers après des violations sur la réglementation des transferts, a annoncé lundi le club de Ligue 1 dans un court communiqué. Selon Angers, le club a demandé à la Fifa les motivations de sa décision et l’instance internationale a suspendu sa décision « jusqu’à la notification » de ces motivations.

Cette disposition inhabituelle ne permet pas de savoir si Angers pourra bénéficier du mercato d’été, qui s’ouvre le 9 juin en Ligue 1, ou au moins d’une fenêtre au début de la période, si la sanction devait être confirmée par la suite.

La Fifa avait annoncé vendredi une interdiction de transferts le temps du prochain mercato pour Angers et le Paris FC pour des soupçons de « transfert-relais », une pratique visant à contourner certaines obligations des clubs acheteurs vis-à-vis des vendeurs, et expressément interdite depuis 2020.

Les soupçons portent sur un certain Kevin Bemanga

Les soupçons portent sur le transfert de Kevin Bemanga, un attaquant aujourd’hui âgé de 23 ans qui a évolué au niveau amateur en France et en Espagne avant de signer son premier contrat professionnel en juillet 2020 au Paris FC, puis d’être transféré dès août à Angers. Jamais passé par l’équipe première, il est actuellement prêté au FC Sion, où il évolue avec la réserve. « Le transfert de Kevin Bemanga en août 2020 a été réalisé dans le strict respect des réglementations nationales et internationales en vigueur », avaient assuré vendredi Angers et le Paris FC, annonçant leur intention d’étudier les recours possibles.

Mais plusieurs médias ont relevé des incohérences dans le parcours du jeune joueur, notant qu’il avait été engagé pendant la période où Angers négociait la prolongation d’Angelo Fulgini, l’un de ses meilleurs atouts, alors que les deux joueurs avaient le même agent.