AS Monaco-OL : Monaco voit s’éloigner Lille et Paris pour le titre, Kovac veut « garder la tête haute »

FOOTBALL Pour le coach croate, « Paris est cinq points devant », derrière Lille, et « c’est beaucoup à trois matchs de la fin »

Fabien Binacchi

— 

Les Monégasques et Kevin Volland voient s'éloigner la perspective d'un titre
Les Monégasques et Kevin Volland voient s'éloigner la perspective d'un titre — AFP
  • En s’inclinant au terme d’un match complètement fou dimanche soir contre Lyon (2-3), les hommes de la Principauté laissent filer Lille et Paris en tête, à trois journées de la fin du championnat de Ligue 1.
  • « Après avoir assuré la quatrième place, j’ai dit qu’on visait le podium. C’est toujours le cas », a assuré le coach de Monaco Niko Kovac.

Ils pouvaient rester dans la course au titre. Mais en s’inclinant, finalement, au terme d’un match complètement fou dimanche soir contre Lyon (2-3), les hommes de la Principauté laissent filer Lille et Paris en tête, à trois journées de la fin du championnat de Ligue 1. Ils veulent en tout cas s’accrocher au podium. Toujours troisièmes avec 71 points, il leur « reste un point d’avance » sur l'OL, en quatrième position, s’est contenté d'analyser le coach de l'AS Monaco Niko Kovac.

« On a perdu, c’est donc une déception. Mais d’un autre côté, je ne suis pas si déçu. Les joueurs ont tout donné. On s’est créé les meilleures occasions. Mais on a manqué de ce brin de réussite », a expliqué le Croate après cette rencontre explosive, achevée sur une bousculade générale et quatre cartons rouges, deux de chaque côté.

Cinq points derrière le deuxième, « c’est beaucoup à trois matchs de la fin »

Cette défaite, c’est la première des Monégasques depuis début mars à Strasbourg (1-0) et pour leur entraîneur, « il faut continuer et garder la tête haute ». « Il faut aller de l’avant. Il n’y a pas de raison de paniquer. Après avoir assuré la quatrième place, j’ai dit qu’on visait le podium. C’est toujours le cas. Je n’ai jamais regardé vers le titre, a assuré Niko Kovac. Paris est cinq points devant. C’est beaucoup à trois matchs de la fin ». Et, selon lui, le titre de champion de France se disputera bien entre le PSG et Lille cette année.

Après une entame de match dominée par les Lyonnais, c’est Monaco qui ouvrait le score (25e) sur le but d’un Kevin Volland particulièrement inspiré sur cette rencontre. L’international allemand se créant d’autres occasions. Mais la deuxième mi-temps, dans une ambiance à couper au couteau, tournait encore à l’avantage de l’OL.

« On n’a pas commencé le match comme on l’espérait », a résumé Niko Kovac, une semaine après le quart de finale en Coupe Lyon-Monaco remporté 2-0 par son équipe. « On est repassé à cinq avec Volland et Fàbregas sur le même niveau et ça s’est mieux passé. Mais on est tombé sur une très belle équipe de Lyon », a-t-il aussi reconnu.