Bayern-PSG : Et si Choupo-Moting faisait une mauvaise blague à ses anciens coéquipiers parisiens ?

FOOTBALL L’ancien attaquant du PSG devrait profiter des absences pour être titulaire dans l’attaque du Bayern Munich, mercredi en quart de finale aller de la Ligue des champions

N.S.

— 

Hans-Dieter Flick et Eric Choupo-Moting, radieux lors de la victoire du Bayern Munich sur la pelouse du RB Leipzig, samedi dernier.
Hans-Dieter Flick et Eric Choupo-Moting, radieux lors de la victoire du Bayern Munich sur la pelouse du RB Leipzig, samedi dernier. — Annegret Hilse / AFP
  • Déjà privé de Robert Lewandowski, blessé, le Bayern Munich devrait aussi se passer de Serge Gnabry, malade, ce mercredi contre le PSG.
  • Eric Choupo-Moting, qui a évolué deux saisons à Paris avant de rejoindre la Bavière l’été dernier, devrait être aligné face à ses anciens coéquipiers.

Le foot se montre souvent si farceur qu’on conseillerait aux parieurs de mettre une ou deux piécettes sur Eric Choupo-Moting buteur, mercredi soir à l’Allianz Arena. En août dernier, l’avant-centre de 32 ans avait joué les dix dernières minutes de la finale de la Ligue des champions du côté du PSG, battu par le Bayern Munich (1-0). Ce mercredi soir, il devrait être titulaire à la pointe de la formation bavaroise, qui reçoit Paris en quart de finale aller de la C1.

Bien sûr, si l’on en croit Hans-Dieter Flick ce mardi, « personne dans l’équipe ne sait qui va jouer demain [Manuel Neuer doit trembler] ». Mais le forfait quasi-programmé de Serge Gnabry, absent du dernier entraînement pour « un mal de gorge », dixit son coach, conjugué à l’absence déjà connue de Robert Lewandowski, blessé au genou, ouvre grand les portes d’une titularisation à « Choupo ».

Pavard a-t-il vendu la mèche ?

D’ailleurs, Benjamin Pavard, en ouverture d’une conférence de presse spécial langue de bois, semble avoir vendu la mèche. Interrogé sur l’absence du terrible artilleur polonais, le champion du monde français a répondu de curieuse manière : « ça ne change pas grand-chose à part qu’il n’est pas là. C’est le meilleur numéro 9 du monde. Mais on a un gros effectif avec Choupo qui a fait un très bon match contre Leipzig, et d’autres. »

Oui, l’international camerounais a fait le job lors du succès du Bayern chez son dauphin samedi (0-1), qui lui ouvre la voie vers un neuvième sacre d’affilée en Bundesliga. Mais, avec tout le respect que l’on peut avoir pour le héros du peuple parisien après son but face à l’Atalanta Bergame l’été dernier, la baisse de niveau est tout de même sensible.

Attaquant et espion

Attaquant de bon aloi, Choupo-Moting a aussi (surtout, diront certains) marqué la Ligue 1 par quelques ratés incroyables (le Stadium de Toulouse s'en souvient encore). Ceci dit, au-delà du terrain, il peut jouer un rôle très précieux d’espion pour le Bayern. « Je me sers des joueurs qui viennent d’autres clubs pour avoir un échange », reconnaît Flick, avant de revenir sur la pelouse. « C’est un joueur important pour nous. Comme remplaçant, il a connu une période pas facile. Mais il a montré à Leipzig toutes ses qualités. Et il est très important car c’est un super type, il unit l’équipe. »

Les supporteurs du PSG espèrent juste que cet ambianceur hors pair ne jouera pas le rôle déjà vu et revu de l’attaquant qui plante contre son ancienne équipe.