Démission de Julien Stéphan : « Impossible de le faire changer d’avis », réagit le président du Stade Rennais

FOOTBALL Alors qu’il était sous contrat jusqu’en 2022, l’entraîneur rennais Julien Stéphan a démissionné de ses fonctions ce week-end

Jérôme Gicquel

— 

L'entraîneur Julien Stéphan, le président du Stade Rennais Nicolas Holveck, et le directeur technique Florian Maurice ici au Rozahon Park, le 22 juin 2020.
L'entraîneur Julien Stéphan, le président du Stade Rennais Nicolas Holveck, et le directeur technique Florian Maurice ici au Rozahon Park, le 22 juin 2020. — C. Allain / 20 Minutes
  • Julien Stéphan n’est plus l’entraîneur du Stade Rennais après sa démission soudaine ce week-end.
  • Surprise par cette décision, la direction du club breton a tenté, en vain, de le faire changer d’avis.
  • Les noms de Bruno Genesio et de Jocelyn Gourvennec sont évoqués pour prendre sa succession.

La défaite de vendredi face à Nice aura donc été celle de trop pour Julien Stéphan qui a décidé de claquer la porte du Stade Rennais. Une décision soudaine qui a surpris tout le monde au sein même du club breton. « Très sincèrement, je ne m’y attendais pas », a réagi ce lundi après-midi en conférence de presse Nicolas Holveck, évoquant « une décision personnelle et mûrement réfléchie ».

« Je ne suis pas d’accord avec son analyse mais il était intimement convaincu qu’il n’était plus l’homme de la situation pour le Stade Rennais, a expliqué le président rennais. Il nous a indiqué qu’il ne se sentait plus capable de donner la force nécessaire au groupe pour continuer à avancer et aller chercher des objectifs ». Au cours du week-end, les actionnaires et la direction du club ont bien tenté de le faire changer d’avis. En vain. « L’objectif était de poursuivre le projet avec Julien bien sûr mais à partir du moment où il avait pris sa décision, c’était juste impossible de le faire changer d’avis », a ajouté Nicolas Holveck.

Son adjoint Philippe Bizeul va assurer l’intérim

Huit mois après son installation à la tête du club, le triumvirat formé par Nicolas Holveck, Florian Maurice et Julien Stéphan a donc perdu l’une de ses têtes. « L’entraîneur va changer mais le projet continuera sur le même schéma », a assuré le président rennais.

Suite au départ de Julien Stéphan, c’est son ancien adjoint Philippe Bizeul qui assurera l’intérim sur le banc rennais. Il fera ses débuts dès mercredi face à l'Olympique lyonnais, un club qu’il avait quitté l’été dernier pour rejoindre Florian Maurice à Rennes. « Je ne suis pas venu au Stade Rennais pour faire l’intérim, a-t-il indiqué. Mais voilà, la situation est telle que je suis salarié du club, on m’a demandé et je réponds à l’instant t ».

Les noms de Genesio et Gourvennec évoqués

Dans les prochains jours, les dirigeants rennais vont donc s’atteler à trouver un nouveau coach. Dès l’annonce de la démission de Julien Stéphan, leur téléphone a d’ailleurs déjà bien chauffé. « J’ai déjà reçu depuis ce matin 70 textos et 70 propositions d’entraîneurs », a indiqué Florian Maurice. Le directeur sportif assure toutefois qu’il ne veut « pas prendre de décision hâtive » même s’il a déjà son idée sur le profil recherché. « C’est quelqu’un qui rentrera dans le projet du Stade Rennais, un entraîneur qui sera capable de développer du jeu et des joueurs, de faire confiance à des joueurs issus du centre de formation », a précisé l’ancien buteur lyonnais.

« Comme ce qu’a fait Genesio à Lyon ? », lui a fait remarquer un confrère. « Entre autres, oui, il a été capable de faire ça », lui a répondu Florian Maurice. Le nom de Jocelyn Gourvennec, qui connaît bien la maison pour y avoir joué entre 2000 et 2002, est également évoqué pour prendre la succession de Julien Stéphan.