XV de France : Fabien Galthié aurait enfreint les règles du protocole sanitaire à Marcoussis

RUGBY Et la désignation par Serge Simon d'un préparateur physique comme patient zéro du cluster ne passe pas bien du tout à Marcoussis

N.C.

— 

Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France, aurait enfreint le protocole sanitaire pendant le rassemblement à Marcoussis.
Fabien Galthié, le sélectionneur du XV de France, aurait enfreint le protocole sanitaire pendant le rassemblement à Marcoussis. — Insidefoto/Sipa USA/SIPA

Et si le responsable de la situation sanitaire compliquée au sein du XV de France était… le sélectionneur lui-même ? Sans aller jusqu’à dire qu’il est seul à l’origine des 15 cas de Covid-19​ identifiés dans l’ensemble du groupe (dont onze joueurs) la semaine suivant la victoire des Bleus en Irlande (15-13) le 14 février, L'Equipe du jour nous apprend que Fabien Galthié a enfreint le protocole sanitaire à plusieurs reprises les jours précédant cette rencontre.

Des joueurs très remontés

Le quotidien s’appuie sur « de nombreuses sources en interne » pour cette affirmation. Les joueurs le savent bien, et la désignation par Serge Simon dans Midi Olympique d’un des préparateurs physiques comme patient zéro du cluster ne passe pas. L’Equipe fait état d’une colère latente au sein du groupe, d'autant que Galthié a tenu dés le départ à placer son mandat sous le signe du respect des fameuses «règles de vie», indispensables à l'épanouissement du groupe. «Tous mes agissements sont conformes au protocole sanitaire. Je ne comprends pas ces accusations non justifiées », a répondu Galthié au journal. C’est en tout cas une période de grande tension au CNR de Marcoussis, alors qu’il y a un match contre l’Ecosse à préparer.

Le match contre l’Ecosse devrait être maintenu

La rencontre comptant pour la 3e journée du Tournoi des VI Nations devrait en effet bien se tenir. Le Comité d’organisation annoncera sa décision ce mercredi, mais le fait qu’aucun nouveau cas de Covid n’ait été détecté mardi soir dans le groupe France, pour le deuxième jour d'affilée, invite à penser que le match aura lieu comme prévu.

Le XV de France sera privé de plus de la moitié de ses titulaires, mais il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. D’ici là, il faudra quand même s’assurer que la chaîne de contaminations est bel et bien brisée. La ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu, qui s’est entretenue lundi avec le président de la FFR Bernard Laporte, a « demandé que soit adressé à son cabinet un relevé de situation quotidien concernant les résultats des membres de la délégation française, qui sont désormais testés chaque soir », selon un message transmis à l’AFP.