JO 2020 : La ministre Seiko Hashimoto nommée présidente de Tokyo 2020 après le scandale sexiste

JEUX OLYMPIQUES Elle remplace Yoshiro Mori, dont les propos sexistes avaient fait scandale

W.P, avec AFP
— 
Tokyo 2020 a une nouvelle présidente
Tokyo 2020 a une nouvelle présidente — EUGENE HOSHIKO/AP/SIPA

Les Jeux olympiques de Tokyo 2020 ont une nouvelle présidente. La ministre japonaise des JO, Seiko Hashimoto, a été nommée jeudi à la tête du Comité d’organisation de Tokyo 2020. Elle remplace Yoshiro Mori, dont les propos sexistes avaient débouché sur un scandale l’ayant poussé à démissionner vendredi dernier.

« Je ne vais m’épargner aucun effort pour le succès des Jeux de Tokyo », a déclaré Mme Hashimoto juste après sa nomination, qui intervient à cinq mois de l’ouverture prévue de l’événement reporté l’an dernier à cause de la pandémie de Covid-19. Elle avait présenté peu auparavant sa démission du gouvernement au Premier ministre Yoshihide Suga.