Mondiaux de ski : Mathieu Faivre sacré champion du monde en slalom parallèle

SKI ALPIN Chez les dames, Tessa Worley a décroché la médaille de bronze

N.C. avec AFP

— 

Mathieu Faivre a été sacré champion du monde de slalom parallèle, le 16 février 2021.
Mathieu Faivre a été sacré champion du monde de slalom parallèle, le 16 février 2021. — Marco Trovati/AP/SIPA

L’équipe de France tient sa première médaille d’or dans ces championnats du monde de ski alpin à Cortina d’Ampezzo (Italie). Mathieu Faivre, 29 ans, a remporté ce mardi le slalom individuel parallèle, épreuve qui faisait son apparition dans la compétition. Le skieur d’isola 2000, qui ne comptait jusqu’ici qu’une victoire en Coupe du monde (géant de Val d’Isère en décembre 2016), a dominé en finale le Croate Filip Zubcic de 48 centièmes d seconde à l’issue de deux manches.

Le Suisse Loïc Meillard, grand favori, a bénéficié de la chute de l’Allemand Alexander Schmid lors de la seconde manche pour décrocher la 3e place, sa 2e médaille de bronze après le combiné lundi.

Worley sauve le bronze

Chez les femmes, fait rarissime, l'Italienne Marta Bassino et l'Autrichienne Katharina Liensberger se sont partagé le titre. Dans un premier temps, c'est l'Italienne qui avait été déclarée gagnante mais les organisateurs ont finalement décrêté que les deux femmes avaient franchi la ligne dans le même chrono. Bassino et Liensberger sont donc montées ensemble sur la première marche du podium, recevant toutes les deux une médaille d'or. Derrière elles, la France a obtenu sa deuxième médaille de la journée grâce à Tessa Worley, qui a battu l’Américaine Paula Moltzan pour le bronze.

Les qualifications matinales avaient été fatales à plusieurs favoris notamment la Slovaque Petra Vlhova, victorieuse du seul parallèle femmes de la saison, la Suissesse Lara Gut-Behrami et l’Autrichien Marco Schwarz, sacré lundi sur le combiné. D’autres avaient décidé de faire l’impasse sur cette compétition, comme le Français Alexis Pinturault, le Norvégien Henrik Kristoffersen et l’Américaine Mikaela Shiffrin.