ASSE-PSG : Très décevants pour la première de Pochettino, les Parisiens perdent deux points à Sainté... Revivez ce match nul (1-1) avec nous

FOOTBALL Il n’y a pas eu de véritable effet Mauricio Pochettino, ce mercredi à Saint-Etienne. Malmené en seconde période, le PSG s’en sort presque bien en ramenant le nul (1-1) du Chaudron

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier

— 

Le Stéphanois Denis Bouanga, ici au duel avec Angel Di Maria, ce mercredi.
Le Stéphanois Denis Bouanga, ici au duel avec Angel Di Maria, ce mercredi. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Et hop, on vous laisse avec le débrief vidéo de ce match, réalisé depuis le stade Geoffroy-Guichard. Vous retrouverez plusieurs articles concernant ce match ASSE-PSG sur notre site ce jeudi matin. Belle nuit à toutes et à tous.

 

Allez les amis, on vous laisse sur ce nul avec deux périodes très distinctes (1-1). On attendait évidemment plus du PSG pour la première de Pochettino, mais pouvait-il vraiment viser mieux après seulement trois entraînements et avec neuf absents ? En haut de tableau, Paris va encore avoir de la concurrence pour un petit bout de temps à ce rythme-là, malgré le surprenant revers du Losc ce mercredi. La deuxième période du PSG pose quand même beaucoup de questions. Voilou, merci beaucoup de nous avoir suivis ce soir. On va vous proposer des articles de retour sur cette rencontre pour demain matin sur 20minutes.fr, ainsi qu’un débrief vidéo de ce match à la fin de ce live dans la nuit. La bise.

Et c'est bien fini sur ce nul 1-1, qui va envoyer le PSG à trois longueurs de l'OL mine de rien ce soir.

90e+4 : Ouuuuuuuuh le coup de chaud pour Moulin et les Verts. Grosse accélération parisienne avec Draxler, Mbappé, puis Kean, qui décale le dernier entrant Sarabia. Mais l’Espagnol manque complètement sa finition du pied gauche. L’ASSE va gratter son nul non prévu.

90e : A noter la très bonne entrée de Boudebouz, qui apporte beaucoup de technique dans la fin de match stéphanoise. Concéder un but maintenant serait vraiment cruel pour les joueurs de Claude Puel.

85e : Contre-attaque parisienne eeeeeeextrêmement mal conclue par Moise Kean, qui tergiverse. Le PSG fait (enfin) le forcing pour remporter ce match.

83e : 467e ballon récupéré par Lucas Gourna, vraiment impressionnant du haut de ses 17 piges côté stéphanois. A noter que trois autres jeunes sont lancés par Puel pour les 10 dernières minutes : Abi, Moueffek, et l’ancien Parisien Adil Aouchiche.

 

80e : Le PSG a failli faire la diff sur une improbable connexion… Bakker-Pembélé, mais le jeune Parisien ne peut conclure sur le centre du latéral néerlandais. Il se plaint du retour un peu limite d’Hamouma sur le coup en pleine surface.

76e : Réaction d’Angel Di Maria, qui balance une sacrée frappe à ras de terre de l’entrée de la surface. Mais tout comme Navas face à Debuchy en première période, Moulin est impeccable pour aller chercher cette tentative près de son poteau.

71e : Enfin une réaction parisienne mais la reprise de Moise Kean, idéalement placé à huit mètres des buts de Moulin, passe largement au-dessus.

70e : Et la transversale parisienne tremble sur une tête puissante de Denis Bouanga ! Le PSG n’est pas loin d’être à la rue depuis la reprise.

 

68e : A l’image de Kehrer, qui a eu chaud sur un contact avec Hamouma en pleine surface, le PSG se fait bouger de manière surprenante par les Verts. Dans les intentions, on s’attendait à autre chose côté parisien, avec normalement en tête l’envie de convaincre son nouveau coach. Quand on voit le non-match (jusque-là) de Di Maria.

65e : L’ASSE met vraiment en difficultés ce PSG-là. Un superbe une-deux Bouanga-Boudebouz permet à l’ancien Nîmois de défier Navas, mais il perd son duel, dans un angle il est vrai fermé.

62e : Double changement côté PSG avec les sorties de Gueye (décevant) et Dagba (la même), remplacés par Draxler et Pembélé. Côté stéphanois, Boudebouz remplace Monnet-Paquet.

58e : Petit point « Petit hibou » : Marco Verratti évolue clairement plus haut qu’il n’a pu le faire avec Tuchel (quand il était opérationnel). Il est tantôt 8, tantôt 10, mais très actif et porté vers l’avant. Il doit éclater son nombre de km parcourus mine de rien ce soir.

 

56e: Accélération monstrueuse de Mbappé, qu'on n'avait pas tant vu que ça jusque-là. Il bénéficie d'un contre favorable mais c'est tout sauf un hasard au vu de sa percussion, mais et seul Jessy Moulin coupe sa course sans pour autant bloquer le ballon. Mais l'ASSE s'en sort bien.

55e : Pfiouuuuu l’ouverture de Kehrer, sans pression face à lui, qui cherche Mbappé sur l’aile gauche mais trouve directement… Jessy Moulin.

49e : Pochettino a beau rester en apparence tranquille devant son banc de touche, l’entame de deuxième période ne doit vraiment pas lui plaire. Une nouvelle percée stéphanoise très bien lancée par le tandem Gourna-Youssouf est gâchée dans le dernier geste par Denis Bouanga, jusque-là très loin de son efficacité de la saison passée.

48e : Dites donc, les Verts repartent sur les mêmes bases : petit coup de chaud même avec Dagba qui balance un coup de tête bizarre en corner, sans véritable pression dans son dos.

Ça repart sans changement par ici, et d’emblée un coup franc assez coquin d’Hamouma, mais Navas est (comme d’hab) impeccable.

Et c’est la mi-temps à Sainté ! Le PSG peine vraiment à prendre le dessus sur des Stéphanois vraiment cohérents, bien organisés, et avec d’étonnantes intentions offensives. Les Parisiens affichent un impressionnant 77,4 % de possession mais ils ne sont guère tranchants devant (5 tirs, dont 3 cadrés). Première mitigée jusque-là pour Pochettino.

44e : Marquinhos n’est pas malheureux du tout de voir Clément Turpin siffler en sa faveur, après un très léger contact avec Denis Bouanga, qui filait à toute vitesse en direction du but derrière.

43e : Sainté n’en finit plus d’être surprenant ce soir : grosse volée à l’entrée de la surface de Debuchy et Navas se détend parfaitement au sol. Parade déterminante (et pas évidente du tout) de l’ancien gardien du Real.

40e : Oh oh, délicieuse talonnade de Mbappé pour Bakker, mais ça ne donne rien derrière.

38e : Pochettino profite de l’arrêt de jeu lié à la blessure de Debuchy pour glisser des consignes à Verratti, Kean et Gueye notamment.

 

37e : Alerte à l’épaule pour Debuchy, qui s’est bien fait secouer par Mbappé puis Gueye sur la même action. Le si précieux latéral stéphanois se relève, mais ça n’est pas la grande forme quand même.

35e : Pas mal du tout ces petites séquences de pressing de l’ASSE, qui joue à un tout autre niveau qu’au cœur de l’automne quand même.

32e : Monnet-Paquet vient de mettre un peu le feu à Colin Dagba, mais sans conséquences pour la défense parisienne. Le rythme s’est donc un peu calmé après le gros enchaînement.

22e : Et réaction immédiate des Parisiens ! Marco Verratti se démène dans la surface et glisse un super ballon à Moise Kean, qui trompe sereinement Moulin. Et ouais, vous ne rêvez pas, passe déc' du Marco qui finit son action en pleine surface. Le premier effet Pochettino ?

19e : Et buuuuuuuuuuuuuuut pour les Verts, pas forcément contre le cours du jeu donc. Romain Hamouma se montre très lucide après un ballon cafouillé par Gueye en pleine surface. Gros boulot de Zaydou Youssouf sur le coup, avec aussi un relais de Denis Bouanga. Et ben, qui aurait misé sur ce scénario ?

12e : Et bim, de nouveau une claquette spectaculaire pour Jessy Moulin sur une tête de Marquinhos. Si souvent à la peine depuis le début de la saison, le gardien des Verts est en mode finale de la Coupe de France sur cette entame.

10e : Et Moise Kean, idéalement lancé plein axe, croque un duel face à Jessy Moulin, qui est bien resté debout face à l’attaquant italien du PSG.

9e: Ca s'anime d'un coup : Grosse tête du défenseur stéphanois Moukoudi sur corner et parade de Navas, alors que les Verts réclament un accrochage sur Debuchy sur le coup. Mais Clément Turpin ne dit rien.

7e : Première réaction des Parisiens, avec un joli numéro de Mbappé sur le côté gauche, mais son centre en retrait est repoussé sans trembler par la défense des Verts.

6e : Le repli parisien laissait clairement à désirer après un corner de Di Maria. Mais dans une situation de surnombre, Bouanga a manqué de précision pour servir Monnet-Paquet

2e : Première mini-occase, et elle est stéphanoise avec un bon centre d’Hamouma pour une tête hargneuse mais hors cadre de Debuchy.

C'est parti ici ! 

20h58 : Respect à Ander Herrera, seul joueur parisien à évoluer avec un maillot manches courtes sans rien dessous. Avec la température négative du Forez, c’est propre.

20h50 : Côté stéphanois, il manque surtout le meilleur milieu depuis le début de la saison, Yvan Neyou (aucun « Ney » ce soir donc). C’est le très jeune Lucas Gourna (17 ans) qui le remplace. A noter le retour du défenseur central grec Retsos, qui nous avait fait bonne impression pour ses débuts mais qui s’était blessé dans la foulée.

 

20h45 : Hello tout le monde, nous voilà comme prévu dans le Chaudron. On attaque direct avec la compo parisienne. Pas de grosses surprises étant donné les neuf absents cités plus tôt. Derrière le trio offensif Mbappé-Kean-Di Maria qui a quand même de la gueule, l’une des curiosités sera de voir si Marco Verratti a carrément un rôle de numéro 10 ou s’il évolue plus bas sur le terrain. A noter la présence de trois jeunes sur le banc du PSG : Simons, Ruiz et Fadiga.

 

20h : Pour vous faire patienter jusqu’au coup d’envoi, on vous propose de découvrir cet article consacré à l’un des principaux chantiers de Mauricio Pochettino pour son arrivée dans la capitale.

 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! On vous imagine aussi curieux que nous de découvrir ce que nous réserve le PSG version Mauricio Pochettino. Après tout, on n’a qu’une seule chance de faire une bonne première impression. Et pour l’ancien coach de Tottenham, celle-ci a donc lieu ce mercredi, à partir de 21 heures, dans un Chaudron tout sauf effrayant cette saison. L'ASSE de Claude Puel n’a ainsi remporté aucun de ses six derniers matchs à Geoffroy-Guichard et reste scotchée à la 14e place. Autant dire qu’une contre-performance d’un Paris (3e) actuellement chahuté par l’OL et le Losc en tête de la Ligue 1 ferait tache pour cette reprise. Bon, pour ses débuts, Mauricio Pochettino n’est guère verni quand même au vu de la liste (encore) monstrueuse d’absents côté PSG : Neymar, Bernat, Kimpembe, Florenzi, Paredes, Danilo Pereira, Icardi et Kurzawa (blessés ou en reprise), plus Rafinha touché par le coronavirus. Allez, on se retrouve très vite dans le Chaudron les amis, avec température négative au menu évidemment.

» Pour vibrer avec nous devant cet ASSE-PSG, rendez-vous par ici ce soir dès 20h45, avec un coup d’envoi à 21 heures…