Bernard Tapie « au plus mauvais point depuis trois ans » dans sa lutte contre le cancer

SANTE L’ancien député et président de l’OM a indiqué sur TF1 que les dernières nouvelles sur l’évolution de son cancer de l’estomac n’étaient pas réjouissantes

J.L.
— 
Bernard Tapie, en mai 2019 au micro de RTL.
Bernard Tapie, en mai 2019 au micro de RTL. — RTL-BUKAJLO/RTL/SIPA

Bernard Tapie n’est pas au mieux. Souffrant d’un double cancer de l’estomac et de l’œsophage depuis maintenant trois ans, L’ancien homme politique et président de l’OM a confié une certaine forme de fatalisme lors d’une longue interview accordée à l’émission Sept à Huit sur TF1. S’il fait toujours preuve de la même combativité, l’homme de 77 ans a expliqué de sa voix éreintée que la maladie progressait inexorablement.

« Je suis au plus mauvais point que j’ai connu depuis trois ans. Et c’est d’autant plus dommage que de janvier jusqu’à juin, grâce à un traitement expérimental, mes tumeurs avaient baissé de 70 %. Et puis, je me suis senti pas bien du tout au début de l’été. On a fait un scanner de témoin et on a découvert 20 % de nouvelles et mes anciennes avaient doublé. Donc on a été obligé d'arrêter​ et on a cherché un autre traitement expérimental, puisque les traitements classiques ne marchent pas. On en a tenté un autre sur l’immunothérapie, mais je viens de faire le scanner et elles ont encore doublé de volume. »

Suivi par plusieurs spécialistes de la Pitié-Salpétrière et de Gustave Roussy, Bernard Tapie assure toutefois que le corps médial lui a indiqué « qu’il n’y avait pas de raisons de désespérer, même s’il se trouvait dans une phase un peu compliquée ».