Paul Pogba quitterait les Bleus après les propos de Macron sur l’islam ? « Fake news ! » répond le footballeur

FAKE OFF Twitter s’est affolé après une « info » du tabloïd britannique « The Sun ». Le milieu de terrain de Manchester United a rapidement démenti depuis son compte Instagram

Julie Bossart

— 

Paul Pogba
Paul Pogba — J.E.E/SIPA

La politique qui s’invite sur les terrains de football ? Un hors-jeu sanctionné rapidement. Twitter s’est agité dans la nuit de dimanche à lundi lorsque The Sun a lâché une petite bombe :  Paul Pogba quitterait les Bleus après les propos de d’Emmanuel Macron sur l’islam. Le tabloïd britannique disait s’appuyer sur « various Middle Eastern news sources made the claims », « plusieurs sources du Moyen-Orient ».

Lors de l'hommage national rendu mercredi à Samuel Paty, ce professeur d’histoire assassiné à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) pour avoir montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves, Emmanuel Macron a affirmé que la France « ne renoncerait pas aux caricatures, aux dessins ».

Une ligne de conduite qui a déclenché une vague antifrançaise au Moyen-Orient, certains pays musulmans appelant notamment au boycott des produits nationaux. De là à ce que des sportifs français de confession musulmane quittent le navire, comme l’a affirmé le tabloïd britannique et comme l’ont espéré certains twittos ? Pas dans le cas du milieu de terrain originaire de Seine-et-Marne.

FAKE OFF

Pour vérifier tout ça, 20 Minutes a cherché à entrer en contact avec des proches du joueur, selon l’expression consacrée. Mais n’a pas eu besoin d’attendre leurs réponses. En fin de matinée, Paul Pogba lui-même a démenti de façon tranchante sur son compte Instagram, et dans la foulée sur Twitter, soulignant qu’il s’agissait d’une « fake news », « inacceptable » de surcroît.

Le joueur compte porter plainte

« So The Sun did it again », fustige le joueur en anglais, qui insiste en faisant part de sa « colère » et de sa « frustration » qu’une certaine catégorie de « médias » l’utilisent pour « alimenter leurs gros titres sur un sujet sensible », mais aussi que « l’équipe de France » ainsi que « sa religion » soient incluses dans le lot. Paul Pogba prévient d’ailleurs qu’il compte « porter plainte contre les personnes à l’origine de cette fake news ainsi que celles qui la relaient ».

Bien avant la réponse du joueur de Manchester United, des internautes avaient décidé de mettre les choses au clair.

« L'attachement de Paul Pogba au maillot de l'Equipe de France est exemplaire », soutient Noël le Graët

En milieu d’après-midi, dans une réaction transmise à la presse, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, a tenu à apporter son soutien au joueur de 27 ans, qui compte 72 sélections en équipe de France : « Au sein de notre équipe championne du monde, Paul [Pogba] est considéré par tous comme un leadeur, toujours animé par une énergie positive au service du collectif. C’est un coéquipier généreux, solidaire, bienveillant et tolérant. Son attachement au maillot de l’Equipe de France est profond et exemplaire. Tenter de le remettre en cause, c’est se méprendre totalement sur ses valeurs et sa personnalité. »

Sur quels éléments The Sun s’est-il appuyé pour publier cette information qui n’en est pas une ? Le quotidien britannique mentionne des « sources du Moyen-Orient ». Parmi elles figure le site égyptien  195sports.com, qui a publié un article le 25 octobre, sans éléments pour appuyer son « information ».