Flèche Brabançonne : Alaphilippe nous refait le coup des bras levés trop tôt mais gagne quand même

CYCLISME Le nouveau champion du monde s'est une nouvelle fois fait très peur sur la ligne d'arrivée 

A.L.G.

— 

DAVID STOCKMAN / Belga / AFP

Malgré tout le respect et l’amour qu’on porte à notre chouchou national Julian Alaphilippe, on n’a pas pu s’empêcher de hurler « NOOOOON, LE COUILLON, PAS DEUX FOIS ??!! » au moment où le nouveau champion du monde levait les bras un chouïa trop tôt au finish d’un sprint à trois avec Benoît Cosnefroy et Mathieu van der Poel sur la Flèche Brabançonne. Rappelez-vous, la semaine passé Alaphilippe avait perdu de cette manière la mythique course Liège-Bastogne-Liège, offrant la victoire sur un plateau à un Primoz Roglic qui n’en demandait pas tant.

Ce jour-là, Alph' s’était promis-juré-craché de ne plus jamais lever les bras trop tôt. Force est de constater que ça a du mal à rentrer puisque le coureur de la Deceuninck-Quick Step a failli nous refaire exactement la même boulette sur la ligne d’arrivée en Belgique. Plus de peur que de mal finalement pour le Français qui s’impose d’un cheveu à la photo finish, au terme d’une course assez exceptionnelle où d’un combat permanent avec Van der Poel.

C’est sa première victoire avec son nouveau maillot de champion du monde sur les épaules. La prochaine fois Julian, s’il te plaît, patiente encore une microseconde histoire que ça ne devienne pas une fâcheuse habitude. Le comique de répétition, très peu pour nos petits cœurs fatigués par la vie.