TFC : Deux journées, deux défaites... Lanterne rouge de Ligue 2, Toulouse n’en finit plus de sombrer

FOOTBALL Complètement hors sujet en Ligue 1 la saison dernière, le TFC commence sa saison de Ligue 2 avec deux défaites en deux matchs. Samedi, il a encaissé cinq buts à Grenoble

Nicolas Stival

— 

Les joueurs du TFC, ici contre Dunkerque le 22 août, ont perdu leurs deux premiers matchs de Ligue 2.
Les joueurs du TFC, ici contre Dunkerque le 22 août, ont perdu leurs deux premiers matchs de Ligue 2. — Frédéric Scheiber / Sipa
  • La défense du TFC a volé en éclats samedi à Grenoble (5-3).
  • Fraîchement relégué, le principal favori de Ligue 2 se retrouve lanterne rouge après deux journées.
  • Même si la saison ne fait que commencer, la situation est forcément inquiétante pour une équipe dont le dernier succès en match officiel remonte au 30 octobre.

Ça continue, encore et encore. Indiscutable lanterne rouge de Ligue 1 en 2019-2020, lors d’une saison tronquée par le coronavirus, le TFC a attaqué l’exercice de Ligue 2 sur le même rythme : deux défaites en deux journées. Le déluge offensif grenoblois (5-3), samedi, a succédé à l’échec initial au Stadium contre le promu dunkerquois (0-1).

Ce n’est que le début, d’accord… Il reste 36 journées à disputer, mais le constat est forcément inquiétant pour un relégué qui affiche sans complexe son ambition : remonter tout de suite dans l'élite, puis en squatter régulièrement le Top 8. Un objectif impossible à remplir lorsque votre défense ressemble à un mur de poussière.

Dans l’Isère, les Violets ont craqué notamment sur trois corners, dont deux dans le premier quart d’heure. « S’il faut marquer quatre ou cinq buts pour gagner un match, ça va être compliqué », déplore l’entraîneur Patrice Garande. Une question d’équilibre entre une arrière-garde défaillante et une attaque pétaradante dans un schéma en 3-5-2 inédit, avec un doublé de la recrue Vakoun Bayo et une splendide volée de Janis Antiste (18 ans).

« Espoir » et « trous d’air »

« On va tous se remettre en question d’une manière assez conséquente », promet le jeune attaquant, auteur du premier but de sa carrière professionnelle. Garande parle quant à lui de « déception », de « colère », mais aussi d’« espoir ». « Ce groupe a du potentiel, il faut que je trouve avec les joueurs le moyen de pouvoir l’exprimer du début à la fin, sans avoir de trous d’air. »

La remontée immédiate, tout le monde y pense encore à Toulouse, les nouveaux patrons (le fonds américain RedBird Capital Partners​ et le président Damien Comolli) en tête. Mais, alors que l’Anglais Rhys Healey, goleador de D3 anglaise, vient de débarquer, le groupe semble surtout avoir besoin d’un solide arrière central en plus du milieu expérimenté déjà recherché d’ici la fin du mercato, le 5 octobre.

10 mois sans gagner

Pour l’heure, entre la défaillance de certains cadres et l’inexpérience de nombreux joueurs, il semble difficile de dégager une ossature au sein d’une formation dont la dernière victoire remonte à 10 mois. Depuis, les samedis soir sur la Terre sont synonymes de défaites (20, pour un seul nul).

Bonne nouvelle : le prochain match aura lieu un lundi, le 14 septembre. Après deux succès pour commencer, Sochaux viendra au Stadium pour tenter d’enfoncer le TFC dans ses doutes. Si les Doubistes réussissent, la crise ne sera pas loin chez le plus gros budget de L2. C’est écrit.