TFC : « On veut remonter immédiatement en Ligue 1 », assume le nouveau président du club

FOOTBALL Le représentant du nouvel actionnaire américain, Damien Comolli, a affiché les ambitions du TFC, le club au plus gros budget de Ligue 2

Béatrice Colin

— 

Olivier Sadran et Damien Comolli, l'ancien et le nouveau président du TFC.
Olivier Sadran et Damien Comolli, l'ancien et le nouveau président du TFC. — TFC / Capture écran
  • Le nouveau président du TFC a précisé ses intentions pour le club toulousain ce mercredi lors d’une conférence de presse.
  • Il a indiqué qu’il comptait que les Violets remontent en Ligue 1 au terme de la prochaine saison.
  • Le TFC est le club au plus gros budget de Ligue 2.

« On veut remonter immédiatement en Ligue 1, je l’ai dit aux joueurs et au coach ». A peine arrivé, le nouveau président du TFC, Damien Comolli, a donné le ton lors d’une conférence presse donnée aux côtés de son prédécesseur, Olivier Sadran.

Alors que le club vient d'être racheté par Redbird Capital Partners, la nouvelle équipe n’a pas manqué de montrer ses desseins, surtout au regard du budget du Tef, « le plus important de Ligue 2, qui nous met aussi devant nos responsabilités ».

Pour le nouvel homme fort des Violets, le retour en Ligue lors de la saison 2021-2022 ne sera que la première étape pour cette première saison, « notre ambition est d’atteindre le Top 6 ou Top 8 de la Ligue 1, être en rapport avec la taille de la ville ». Tout en faisant valoir que l’investissement est envisagé à long terme par le nouvel actionnaire américain.

Une qualité qui a plu à Olivier Sadran, qui a cédé ses parts tout en restant au conseil d’administration. « J’ai eu une discussion avec des gens compétents en termes de business », a indiqué le patron de Newrest qui n’a pas voulu révéler le montant de la transaction. Il s’est par contre félicité de la vision de ses successeurs à la tête du club, plus américaine et tournée vers le data, « quand nous nous avons fait trop de choix émotionnels ».

Olivier Sadran a reconnu qu’au cours des cinq dernières années il avait fait « beaucoup d’erreurs, dans le choix des entraîneurs, des joueurs, beaucoup d’approximations », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse où il a tenu à préciser que malgré tout il avait réussi « à rester financièrement stable ».

Supporteurs et droits TV

Un credo que devrait conserver la nouvelle équipe dont « le but n’est pas de perdre de l’argent ». Damien Comolli a indiqué qu’il voulait augmenter les rentrées d’argent et il peut d’ores et déjà compter sur « dix millions d’euros de droits TV supplémentaires » grâce à sa présence durant dix-sept ans en Ligue 1. Un bonus déniché grâce à une « faille » détectée par Jean-François Soucasse, le directeur général du TFC, maintenu malgré les critiques des clubs de supporteurs.

Damien Comolli a annoncé qu’il allait les rencontrer avant le premier match de reprise car « ils jouent un rôle important, on aura besoin de tout le monde ».

Mais pas forcément de tous les joueurs encore présents. Le nouveau président n’a pas caché qu’il s’était engagé à rendre sa liberté à Max-Alain Gradel, tout en indiquant qu’il espérait pouvoir conserver le milieu de terrain international ivoirien, Ibrahim Sangaré. Au-delà des autres départs déjà engagés pour cause notamment de fin de contrat, le représentant du nouvel actionnaire a expliqué qu’il comptait « renforcer l’équipe » avec « trois ou quatre » nouvelles arrivées.