Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne : Les deux Nantais Tripon et Seguin ont déjà abandonné

VOILE La course qualificative pour le Vendée Globe est partie des Sables d’Olonne samedi

David Phelippeau

— 

Damien Seguin (Apicil) au départ des Sables d'Olonne le samedi 4 juillet. Lancer le diaporama
Damien Seguin (Apicil) au départ des Sables d'Olonne le samedi 4 juillet. — LOIC VENANCE / AFP
  • Après le Vendéen Sébastien Simon (Arkéa-Paprec) qui a cassé son foil tribord dimanche, Damien Seguin (Apicil) et Armel Tripon (L’Occitane), les deux skippers nantais, ont aussi dû renoncer.
  • Ce mardi, c’est Jérémie Beyou (Charal) qui mène la danse en tête de la course.

Beaucoup de casse en ce début de Vendée-Arctique-Les Sables. L’épreuve qualificative pour le futur Vendée Globe partie samedi des Sables d’Olonne, a juste commencé qu’elle réserve déjà son lot de désillusions. Après le Vendéen Sébastien Simon (Arkéa-Paprec) qui a cassé son foil tribord dimanche, Damien Seguin (Apicil) et Armel Tripon (L’Occitane), les deux skippers nantais, ont aussi dû renoncer.

Le premier, déjà qualifié pour le Vendée Globe, a cassé son support d’alternateur. Après avoir fait demi-tour dimanche soir, le marin a rejoint Port-La-Forêt lundi en fin de matinée et a finalement décidé d’abandonner la dernière course préparatoire au Vendée Globe, vu l’impossibilité de réparer rapidement cette pièce.

Victime d’une avarie lundi à 13 h 15, Armel Tripon a aussi décidé de jeter l’éponge. A 14 heures, Armel Tripon prenait contact avec son team pour déclarer un problème : deux lisses longitudinales situées à tribord en arrière de la zone réparée à la suite de la collision avec un OFNI le week-end du 21 juin se sont fissurées.

Tripon devrait être au départ du Vendée Globe

« Nous sommes dans l’impossibilité à ce stade d’évaluer plus précisément la cause de ce nouvel incident même si nous pensons sérieusement qu’il s’agisse de dégâts collatéraux liés à cette collision dans une zone que nous avions prévu de renforcer au retour de la course Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne », déclare sur le site du skipper Michel de Franssu, le Team Manager.

Tripon, non qualifié pour le VG, doit-il faire pour autant une croix sur l’épreuve reine de la voile, dont le départ sera donné le 8 novembre ? « Le fait qu’il ait pris le départ [de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne] lui ouvre la possibilité de demander d’effectuer un parcours de substitution, ainsi que le dispose l’article 9.3 de l’Avenant 3 à l’Avis de course du Vendée Globe, daté du 2 juin 2020 », indique le site du skipper nantais.

Ce mardi, le trio de tête (dans un mouchoir de poche) de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne était composé (dans l’ordre) de Jérémie Beyou (Charal), Charlie Dalin (APIVIA) et Thomas Ruyant (LinkedOut).