Biathlon: La Russie proteste auprès de l’Italie contre la perquisition « inadmissible et disproportionnée » visant Loginov

DOPAGE Le Russe, suspendu entre 2014 et 2016, a été visé par une perquisition de la police en plein pendant les Mondiaux d'Antholz, en février

N.C. avec AFP
— 
Alexander Loginov a fait l'objet d'une perquisition dans sa chambre d'hôtel lors des Mondiaux de biathlon d'Antholz, en février 2020.
Alexander Loginov a fait l'objet d'une perquisition dans sa chambre d'hôtel lors des Mondiaux de biathlon d'Antholz, en février 2020. — Matthias Schrader/AP/SIPA

La Russie a officiellement protesté auprès de l’Italie après l’opération de police ayant ciblé le biathlète Alexander Loginov en février pendant les Mondiaux d'Anterselva, a annoncé vendredi la porte-parole de la diplomatie russe. En plein cœur de la compétition, la police italienne avait perquisitionné l’hôtel qui hébergeait l’équipe russe en raison de soupçons de dopage visant le sulfureux Loginov et son entraîneur.

Le lendemain de cette opération, Alexander Loginov, 28 ans, avait déclaré forfait pour la dernière course des Championnats du monde​, sa Fédération indiquant qu’il n’était pas « en état psychologique » pour participer. « Une note officielle de protestation a été remise à la partie italienne », a déclaré vendredi Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Jugeant la perquisition « inadmissible et disproportionnée », la Russie a regretté « l’impact négatif de cet incident sur le développement de la coopération sportive entre nos deux pays », a-t-elle ajouté. La perquisition a été infructueuse.

Alexander Loginov a purgé entre 2014 et 2016 une suspension de deux ans pour dopage à l’EPO et son titre de champion du monde de sprint à Anterselva, où il a également remporté la médaille de bronze de la poursuite, avait fait grincer des dents parmi les biathlètes.