Mort de Nicolas Portal et coronavirus, Ineos fait l’impasse sur Paris-Nice et Milan-San Remo

CYCLISME L'équipe du défunt Nicolas Portal a décidé d'annuler sa venue sur d'importantes courses en ce début de saison

A.L.G. avec AFP

— 

L'équipe Ineos ne sera pas à Paris-Nice ni Milan-San Remo.
L'équipe Ineos ne sera pas à Paris-Nice ni Milan-San Remo. — GIUSEPPE CACACE / AFP

L’équipe Ineos fait l’impasse sur trois semaines du calendrier cycliste, dont Paris-Nice et Milan-Sanremo, a annoncé mercredi la formation britannique, endeuillée par la mort de son directeur sportif français Nicolas Portal et en pleine incertitude sur la tenue de plusieurs courses italiennes, en raison de l’épidémie de nouveau coronavirus.

« Suite à la perte tragique de Nico Portal, conjuguée à l’incertitude actuelle autour du coronavirus, le Team Ineos a décidé aujourd’hui de se retirer temporairement de toutes les courses jusqu’à la Volta a Catalunya le 23 mars », a indiqué l’équipe du dernier lauréat de Paris-Nice, Egan Bernal, sur Twitter.

Deuil et inquiétude chez Ineos

Outre la « course au soleil » et la « Primavera », la formation britannique ne participera pas aux Strade Bianche, programmées samedi, ni à Tirreno-Adriatico menacés par d’éventuelles mesures sanitaires du gouvernement italien en réaction à la crise du nouveau coronavirus. Les coureurs d’Ineos ne s’aligneront pas non plus sur deux courses belges : la Bredene Koksijde Classic et la Nokere Koerse.

« Nous faisons ceci d’abord et avant tout pour prendre soin des membres de notre équipe, de leur famille et de leurs amis, qui pleurent tous un collègue très aimé et dont les funérailles auront lieu dans les prochains jours », précise dans un communiqué la formation britannique au lendemain de la mort à 40 ans de son directeur sportif Nicolas Portal aux 6 victoires sur le Tour de France. Tout en reconnaissant « qu’il existe également une situation très incertaine avec le coronavirus plus généralement. »

Des désistements en cascade

La formation australienne Mitchelton-Scott, comptant parmi ses rangs les Britanniques Adam et Simon Yates, a annoncé mercredi qu’elle ferait l’impasse sur toutes les courses italiennes, ainsi que Paris-Nice​, le justifiant par son « devoir de protéger la santé et le bien-être de nos coureurs et de nos membres ». La formation néerlandaise Jumbo a aussi annoncé qu’elle renonçait à participer aux Strade Bianche.

Sur un autre continent, quatre équipes (UAE Emirates, Gazprom, Cofidis, Groupama-FDJ) ont été officiellement placées en quarantaine aux Emirats arabes unis jusqu’au 14 mars. La maladie avait provoqué l’annulation des deux dernières étapes du Tour des Emirats. En conséquence, « faute d’effectifs suffisants (coureurs et staff) », la formation française Groupama-FDJ a déclaré forfait mercredi soir pour les Strade Bianche et Tirreno-Adriatico.