OM-TFC : « Personne ne m’a dit “bon courage”, ça faisait longtemps », sourit Denis Zanko

FOOTBALL L’entraîneur du TFC estime que son équipe est « en progrès »

J.S.-M.

— 

Comme on peut le voir sur cette image, Denis Zanko a le moral en ce moment.
Comme on peut le voir sur cette image, Denis Zanko a le moral en ce moment. — D. Cole / AP / SIPA

Qui l’eut cru ? Denis Zanko​, entraîneur du TFC, a remercié les journalistes présents au stade Vélodrome, ce samedi, après la défaite de son équipe face à l'OM (1-0). « Personne ne m’a dit “bon courage”, ça faisait longtemps, a souri l’entraîneur toulousain avant de quitter la salle. C’est très satisfaisant. »

Le spectacle proposé par son équipe l’était beaucoup moins, mais Denis Zanko choisit de positiver, même après une treizième défaite en quatorze matchs :

C’est l’histoire de nos deux derniers matchs : j’ai le sentiment qu’on est sur la bonne voie dans le contenu. On a fait un match consistant ce soir, on a réussi à pousser l’OM dans ses derniers retranchements. Notre équipe est en progrès et ce soir on rend une copie assez propre : on a tenu la dragée haute à un candidat à la Ligue des champions ! »

Mais Zanko en a conscience : « Sur le plan comptable, on n’avance pas. » Le TFC a huit points de retard sur Nîmes, barragiste. A ce stade, c’est plus que du courage qu’il faudra pour éviter de dégringoler en Ligue 2.