Mort de Kobe Bryant : « J’ai le cœur brisé »… Le message poignant de LeBron James à Kobe Bryant

BASKET La star actuelle des Lakers était très liée à son prédécesseur, mort dans un accident d'hélicoptère dimanche

N.C. avec AFP

— 

LeBron James est «anéanti» par la mort de Kobe Bryant, survenue le 26 janvier 2020.
LeBron James est «anéanti» par la mort de Kobe Bryant, survenue le 26 janvier 2020. — Charles Rex Arbogast/AP/SIPA

« J’ai le cœur brisé et je suis anéanti mon frère », s’est exprimé la star des Lakers LeBron James, s’adressant à la légende du basket, son ami Kobe Bryant, mort avec sa fille Gianna et sept autres personnes, dimanche dans un accident d’hélicoptère.

« Je ne suis pas prêt mais je me lance. Mec, je suis assis là, essayant d’écrire quelque chose mais chaque fois que j’essaye je recommence à pleurer juste en pensant à toi, à ta fille Gigi et à l’amitié, au lien, à la fraternité qui nous unissaient ! », a écrit lundi James sur son compte Instagram.

«J’ai littéralement entendu ta voix dimanche matin avant de quitter Philly pour rentrer à LA (Los Angeles). Je ne pensais pas un seul instant en un million d’années que ce serait la dernière conversation que nous aurions », poursuit-il.

La réaction publique de LeBron était attendue

Samedi soir, malgré la défaite des Lakers à Philadelphie, ville de naissance de Bryant, James a doublé son glorieux aîné à la 3e place du classement des meilleurs marqueurs de tous les temps en NBA. Ce dernier, qui l’avait félicité le soir même sur Twitter, l’a donc aussi fait de vive voix au téléphone dimanche matin, peu de temps avant l’accident qui lui a été fatal.

« Je t’aime, grand frère. Mon cœur va à Vanessa et aux enfants. Je te promets que je perpétuerai ton héritage ! Tu es si important pour nous tous ici, en particulier la "LakerNation". S’il te plaît, donne-moi la force et veille sur moi au paradis ! Il y a tellement d’autres choses que je veux te dire, mais je ne le peux pas maintenant parce qu’il me faut du temps ! Jusqu’à ce que nous nous retrouvions mon frère !!», a conclu LBJ. La réaction publique de James était attendue. Ses larmes de tristesse, filmées subrepticement à son arrivée à l’aéroport de Los Angeles dimanche après-midi, avaient en revanche fait le tour du monde.