Droits TV : Canal+ récupère une partie de la Ligue 1 grâce à un accord avec beIN Sports

FOOTBALL La chaine cryptée a payé 330 millions à son concurrent pour s'assurer la diffusion d'une partie de la L1 à partir de la saison prochaine

J.L.

— 

Contre Nantes, Mbappé et Neymar ont enfin pu commencer un match ensemble.
Contre Nantes, Mbappé et Neymar ont enfin pu commencer un match ensemble. — Bertrand GUAY / AFP

Après le retour de la C1, voici le retour de la L1. Canal+ continue sa reconquête.

Le groupe, qui avait perdu les droits de diffusion de la L1 à partir de la saison 2020 au profit de Mediapro et de BeIN Sports, va pouvoir continuer à diffuser une partie de la compétition, grâce à un important accord qu’il est en train de négocier avec BeIN Sports, a-t-on appris lundi.

Les meilleures affiches en dehors du top 10

Dans un communiqué commun, Canal+ et BeIN ont annoncé des discussions exclusives en vue d’un accord de distribution et de sous-licence, d’une durée de cinq ans. Dans ce cadre, BeIN Sports prévoit notamment d’accorder à Canal+ l’autorisation d’exploiter ses droits concernant la L1 sur la période 2020/2024.

« Nous sommes très heureux de la perspective d’un partenariat avec beIN Sports autour de ce projet ambitieux, a expliqué Maxime Saada, président du directoire de Canal +, dans un communiqué. Grâce à cet accord, Canal+ continuera de diffuser la Ligue 1 au-delà de la saison en cours avec 28 des 38 meilleurs matchs de chaque saison en exclusivité jusqu’en 2024. De plus, Canal+ va renforcer son partenariat de longue date avec beIN Sports en devenant le distributeur exclusif de la chaîne en France pour l’aider à conquérir de nouveaux abonnés »

Un deal donnant-donnant, puisque Canal a en quelque sorte racheté les droits de certains lots à son ancien concurrent désormais allié dans la lutte contre le nouvel opérateur Mediapro, pour la somme de 330 millions d’euros, détaille Saada dans Le Figaro. Concrètement, si Mediapro conserve la case du dimanche soir à 21h et des dix meilleures affiches, Canal récupère le reste, notamment les matchs du samedi à 21h (nouvel horaire) et du dimanche à 17h. En attendant de savoir à quoi va ressembler la chaîne du groupe hispano-chinois, qui a refusé de conclure un accord avec Canal + dans les semaines précédentes.

Un accord qui ne change rien au montant qui sera versé aux clubs de l’élite à partir de l’an prochain. Quelque  1,153 milliards d'euros par an, en dépit de la médiocrité confondante de nos meilleures réprésentants en Europe, hors PSG.