Trail : Une version ultra inédite, davantage de sentiers… Cette SaintéLyon va être « plus nature »

COURSE A PIED Pour la première fois, la mythique course de trail intègre ce samedi une version aller-retour LyonSaintéLyon de 152 km et 4.200 m de dénivelé positif

Jérémy Laugier
— 
17.000 coureurs participeront à la SaintéLyon ce week-end.
17.000 coureurs participeront à la SaintéLyon ce week-end. — Quentin Iglesis
  • La SaintéLyon va accueillir 17.000 participants pour sa 66e édition, ce week-end entre Loire et Rhône.
  • Outre son épreuve classique de 76 km, qui partira ce samedi à 23h30 de Saint-Etienne, la SaintéLyon compte 350 coureurs pour sa première version ultra.
  • Ceux-ci vont en effet tenter d’effectuer l’aller-retour (152 km, 4.200 m de D +) en partant à 10 heures samedi de la Halle Tony-Garnier à Lyon (7e arrondissement).

Vous trouviez la version classique (76 km et 2.100 m de dénivelé positif) de la SaintéLyon trop facile ? Les organisateurs du trail nocturne mythique (17.000 participants au total) ont pensé à vous pour cette 66e édition, avec une nouvelle formule ultra de 152 km. En plus du départ habituel de Saint-Etienne en direction de Lyon, ce samedi à partir de 23h30, 350 coureurs vont s’élancer ce samedi à 10 heures de la Halle Tony-Garnier à Lyon (7e arrondissement) pour un drôle d’aller-retour en 24 heures. Initié en 2003, ce concept ultra est devenu à partir de 2009 la 180, organisation off réservée à une vingtaine de courageux triés sur le volet.


« On connaît bien les organisateurs de la 180 et ils étaient fatigués d’organiser cette course depuis dix ans, explique Michel Sorine, directeur de la SaintéLyon. Il y a une vraie tendance aux très longues distances et on aurait pu avoir 500 inscrits dès cette première édition. » L’organisation a donc préféré limiter cette LyonSaintéLyon à 350 participants, afin de gérer au mieux l’accueil dans les trois ravitaillements couverts à l’aller.

« Nous cherchons à privilégier les sentiers à la route »

Le classement de cette épreuve inédite mêlant jour et nuit ne prendra en compte que le temps du trajet retour, à condition d’avoir respecté la barrière horaire de 13 heures à l’aller. L’autre nouveauté 2019 tient dans un parcours réduit par rapport à l’édition précédente (de 81 à 76 km), avec au programme 19 km de nouvelles portions jamais empruntées.


« Depuis que nous avons repris l’organisation en 2001 avec Extra Sports, nous cherchons à privilégier les sentiers à la route, souligne Michel Sorine. Là, on va arriver pour la première fois à la barre de 65 % de sentiers cumulés. La SaintéLyon sera donc encore plus nature. » Et boueuse évidemment, pour que la notion d’exploit sportif prenne tout son sens.